À Barcelone, un Marocain arrêté pour avoir justifié le meurtre de Samuel Paty et appelé au djihad

Samuel Paty / Photo: Flickr
Samuel Paty / Photo: Flickr

Un Marocain a été arrêté à Barcelone par la police pour avoir justifié sur les réseaux sociaux l’assassinat de Samuel Paty le 16 octobre dernier, ont annoncé samedi les autorités catalanes.

Selon les Mossos d’Esquadra (la police catalane), l’homme, dont l’identité n’a pas été révélée, a exprimé son soutien au réfugié tchétchène qui a décapité le professeur d’Histoire victime de harcèlement sur Internet pour avoir montré des caricatures de Mahomet dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression.

L’individu a posté sur les réseaux sociaux des publications justifiant la décapitation de Samuel Paty. Il a aussi appelé à perpétrer d’autres “actes de vengeance” à l’encontre de ceux qui “ne montrent pas assez de respect au prophète Mahomet”. Il a été accusé d’apologie et d’incitation au terrorisme en utilisant les réseaux sociaux pour avoir diffusé des appels à mener le djihad pour “défendre le Prophète” et “instaurer un califat mondial”.

Présenté samedi devant une juridiction de Barcelone, l’homme a été remis en liberté sous contrôle judiciaire. Il doit se présenter au tribunal dans deux semaines. Son passeport a été confisqué.

En France, un jeune de 14 ans a été arrêté dans la région parisienne pour avoir exprimé sa joie de l’attentat sur les réseaux sociaux. Une étudiante majeure de Besançon a été condamnée à quatre mois de prison pour avoir écrit sur Facebook que le professeur méritait la mort.

Source: Reuters

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici