Joe Biden dans la mouise: le FBI enquête sur un blanchiment d’argent en lien avec la Chine

Joe Biden / Photo: DR
Joe Biden / Photo: DR

Un fonctionnaire du ministère de la Justice américain a confirmé l’existence de l’enquête fédérale, entamée en 2019 et toujours en cours, sur le fils du candidat démocrate à la présidentielle. Le FBI a enquêté sur Hunter Biden et ses associés à cause des accusations de blanchiment d’argent. 

Pendant ce temps, l’ancien associé de Hunter Biden, Tony Bobulinski, a déclaré qu’il avait fourni au FBI des preuves qui, selon lui, relient l’ancien vice-président Joe Biden aux affaires de son fils à l’étranger.

Tony Bobulinski est un vétéran de la marine et PDG de Sinohawk Holdings, qu’il a décrit comme “un partenariat entre les Chinois et la famille Biden“.

La semaine dernière, il a affirmé que Joe Biden avait menti sur son implication dans les affaires de Hunter Biden à l’étranger. “J’ai vu le vice-président Biden dire qu’il n’avait jamais parlé d’affaires avec Hunter“, a-t-il déclaré. “J’ai vu de mes propres yeux que ce n’est pas vrai, parce que ce n’était pas seulement les affaires de Hunter, ils ont dit qu’ils mettaient en jeu le nom de la famille Biden et son patrimoine.

Au cours d’une conférence de presse organisée avant le débat présidentiel, Tony Bobulinski a montré aux journalistes trois téléphones portables couvrant la période de 2015 à 2018, affirmant qu’il s’agissait de preuves qu’il fournirait au FBI.

Le contenu de ces téléphones, a-t-il déclaré ce jeudi, a été examiné par le FBI qui le considère comme un “témoin clé” dans “un entretien très coopératif, une plongée profonde dans tous les faits“.

Tony Bobulinski a déclaré avoir rencontré les fédéraux à Washington pendant environ cinq heures et a dit qu’il s’attendait à les rencontrer à nouveau, ce qui veut dire que l’enquête fédérale continue.

Ce lieutenant de la marine américaine à la retraite, âgé de 48 ans, a affirmé que Joe Biden faisait partie d’une affaire familiale d’une valeur d’un million de dollars impliquant des fonctionnaires chinois. Il a dit qu’il avait été présenté à l’ancien vice-président en 2017, par son fils, Hunter Biden.

Les Biden avaient agi dans mon dos et avaient été payés de millions de dollars par les Chinois, même s’ils m’ont dit qu’ils n’avaient pas fait et ne feraient pas cela à leurs partenaires“, a-t-il déclaré.

Source: Sinclair Broadcast Group

Vidéo: ce que les médias ne veulent pas que vous sachiez sur Joe Biden!

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici