A Montpellier, un mineur clandestin tente de poignarder un gendarme, il est remis en liberté!

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Mercredi denier, deux immigrés clandestins, se déclarant mineurs, ont essayé de dérober un vélo sur le parking d’un centre commercial de Montpellier. Deux gendarmes hors service, témoins de la scène, ont décidé de les interpeller. Un des clandestins a alors tenté de poignarder à plusieurs reprises l’un des militaires. Finalement interpellés et présentés à un juge, les deux délinquants étrangers ont été remis en liberté!

Mercredi 28 octobre, deux gendarmes, en civil et hors service, circulaient à pied sur le parking du centre commercial Odysseum à Montpellier quand ils ont remarqué deux “jeunes” qui tournaient autour d’un camping-car stationné là.

Après s’être assurés que les occupants du véhicule n’étaient pas à l’intérieur, les deux individus ont commencé à décrocher un vélo qui se trouvait attaché sur la structure arrière. Voyant cela, les deux militaires ont immédiatement prévenu la police.

Mais, comprenant que le duo de voleurs était sur le point de s’enfuir, les deux gendarmes se sont précipités pour les intercepter. Alors que les militaires, brandissant leurs cartes tricolores, commençaient à leur passer les menottes, un des “jeunes” a exhibé un couteau.

L’individu a alors tenté à plusieurs reprises de poignarder un des militaires qui a du esquiver les coups. Finalement, le forcené a été maitrisé et remis aux policiers dépêchés sur place. Les deux individus ont été placés en garde à vue.

Il s’agit de deux immigrés clandestins, répertoriés comme “mineurs non-accompagnés” (MNA), et qui se déclarent âgés de 15 ans. Comme en a décidé le parquet de Montpellier et en attendant une future comparution devant un tribunal, les deux individus ont été confiés à l’aide sociale à l’enfance et remis en liberté!

Source: Métropolitain

2 Commentaires

  1. Belle justice franc-maçonnique de merde, qu’en aurait-il été si ça avait l’inverse, que ce soit les deux clandestins qui aient été blessés. Les deux militaires ne s’en seraient pas sortis indemne du tribunal. Autant les laissés courir directement. Gouvernement et justice de vendus, nous sommes bien servis et protégés avec des traitres pareils

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici