En Isère, des Turcs attaquent une manifestation pro-arménienne au couteau et au marteau

L'alliance turco-azérie / Photo: DR
L'alliance turco-azérie / Photo: DR

Une manifestation en soutien à l’Arménie qui avait réuni une centaine de personnes au péage de Vienne, en Isère, a été attaquée par une horde d’immigrés turcs armés de couteaux et de marteaux. Le soir même, environ 200 Turcs menaçants ont défilé dans le centre-ville de la commune et s’en pris à la police qui a été visée, notamment à coups de mortiers d’artifice!

Mercredi 27 octobre, vers 7h30, une manifestation, réunissant un peu plus d’une centaine de personnes, se déroulait au péage de Vienne, sur l’autoroute A7. Les manifestants étaient là pour attirer l’attention sur le sort de l’Arménie, actuellement attaquée par l’Azerbaïdjan, téléguidé par le dictateur islamiste turc Erdogan.

Même si la vitesse de passage au péage était fortement ralentie pour les automobilistes, l’ambiance restait bon enfant et bon nombre d’usager prenaient leur mal en patience, conscient du drame que vie ce petit pays chrétien entouré de sanguinaires musulmans.

Mais c’était sans compter sur plusieurs ressortissant turcs, présent dans les files du ralentissement qui ont appelé du renfort. Bientôt un nombreux groupe de Turcs, armés principalement de couteau et de marteaux, s’est alors dirigé à pied, entre les voitures, en direction du péage occupé par les manifestants.

Une violente bagarre entre les deux groupes a alors éclaté et les turcs, armés, ont rapidement eu le dessus sur les membres de la communauté arménienne. Quatre d’entre eux ont été blessés dont un jeune homme, victime de coups de marteau à la tête, qui a du être admis en urgence au centre hospitalier de Vienne.

La gendarmerie a du déployer de gros moyens, dont un hélicoptère, pour mettre fin à la rixe et une trentaine de sapeurs-pompiers ont été engagés. Dans l’après-midi, c’est à l’hôpital de la ville, où le jeune blessé à coups de marteau était en soins, que la tension s’est déplacée. Plusieurs membres de la communauté turque ont tenté d’intimider les proches du blessé.

Enfin le soir-même, c’est en plein centre-ville que 200 turcs ont décidé d’une démonstration de force, en défilant martialement derrière des drapeaux de leur pays d’origine. La police a été prise à partie par des tirs de mortiers d’artifice provenant des turcs et un véhicule de service a été sérieusement endommagé.

Source: Le Dauphiné Libéré/ Le Progrès/ BFM TV/ 20 Minutes

1 COMMENTAIRE

  1. Et notre gouvernement de traitres, de collabos, c’est une chance pour la France l’immigration de masse (musulmane à 95%). La France est devenu un octogone pour criminels internationaux. Les “minorités” font leur loi, les français meurent mais tout va bien Mr Rothschild, tout va bien Mr Bilderberg.
    Putain mais nous sommes en guerre et cet idiot regarde. Il est temps de faire vivre à ce gouvernement ce qu’il nous fait vivre.
    Aux armes citoyens, reprenons notre pays, de bas en haut.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici