À Brive, un policier victime d’une tentative de meurtre au couteau par un “ressortissant étranger”

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Samedi dernier, un policier qui désirait contrôler un “jeune”  dans une galerie marchande de Brive, en Corrèze, a été violemment attaqué par celui-ci. Le “jeune” dont le parquet a précisé qu’il s’agissait d’un “ressortissant étranger” a poignardé le fonctionnaire à de multiples reprises au niveau du thorax. L’agent n’a eu la vie sauve que grâce à son gilet pare-balles.

Vendredi 23 octobre, les employés d’une supérette située dans la galerie marchande des Passages, à Brive, préviennent la police qu’un “jeune”, visiblement étranger, s’est montré agressif envers eux et a perturbé la bonne marche du commerce.

Le lendemain, samedi 24 octobre, une patrouille de policiers, munie du signalement du suspect, le repère dans la galerie marchande et s’approche de lui pour le contrôler. C’est à ce moment que le “jeune” exhibe un couteau et agresse violemment un fonctionnaire.

En effet, ce dernier se verra asséner un grand nombre de coups en pleine poitrine avec l’arme blanche. L’agent parviendra à en esquiver quelques-uns, mais heureusement son gilet pare-balles interceptera les autres.

Devant un tel déchaînement de violence, les collègues du policier visé n’auront d’autre choix que de neutraliser le “jeune” avec un pistolet à impulsion électrique puis procéderont à son interpellation.

Par miracle, la victime n’a pas été blessée mais sa veste, totalement lacérée, témoigne de la violence de l’agression. Ce policier revient de loin et a été fortement choquée par cette soudaine et brutale attaque.

Le “jeune”, né en 2000, a été placé en garde à vue et le parquet de Brive, qui a déclaré qu’il s’agissait “d’un ressortissant étranger“, sans préciser sa nationalité, a ouvert une enquête pour tentative d’homicide sur agent dépositaire de l’autorité publique.

Source: Le Point/ France Bleu

 

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici