Ce multirécidiviste tente d’étrangler une employée de la SNCF: deux ans de prison ferme

Justice. Image d'illustration Photo: Pixabay
Justice. Image d'illustration Photo: Pixabay

Mercredi dernier à Quimper, dans le Finistère, un quinquagénaire ivre a tenté d’étrangler une agente de la SNCF, préposée à l’accompagnement des enfants seuls dans les trains. Hier, il a été condamné à deux ans de prison ferme par le tribunal judiciaire de Quimper.

Mercredi 21 octobre 2020, à 17 h, une employée de la SNCF, chargée d’accompagner les enfants voyageant seuls en train, est tranquillement assise sur un muret devant la gare de Quimper, en train de manger un sandwich.

Un quinquagénaire assis sur le muret voisin, avec sa compagne et des SDF, l’interpelle. “J’ai faim, j’ai faim, j’ai faim”, commence-t-il, avant d’enchaîner: “J’ai envie de faire l’amour avec toi, tu me plais bien“.

Elle l’éconduit, et ça ne lui plaît pas. Tu ferais mieux de dégager et retourner dans ton pays“, lui lance-t-il ensuite. La fonctionnaire demande de l’aide aux agents de sécurité, qui interviennent pour calmer la situation.

L’homme retourne auprès de sa compagne, qui se met alors à traiter la fonctionnaire de “grosse vache“. Celle-ci lui retourne le compliment et l’homme s’énerve pour de bon: il se lève, la frappe à la bouche et tente de l’étrangler.

Un chauffeur de taxi intervient pour les séparer et les forces de l’ordre sont appelées en renfort. Lorsqu’elles interpellent l’agresseur, qui s’avère avoir 2,14 grammes d’alcool par litre de sang, sa victime est déjà partie dans un train pour remplir sa mission.

L’agresseur a été jugé en comparution immédiate dès hier. “Je buvais des bières. Ça ne fait pas longtemps que je suis SDF”, a-t-il expliqué au président du tribunal judiciaire, “Je m’excuse auprès de cette dame. Je ne me souviens pas de tout. J’ai cru qu’elle s’en prenait à ma compagne. Mais je ne suis pas du tout raciste donc ça m’étonnerait d’avoir dit ça”.

Déjà condamné à vingt-neuf reprises depuis 1986, dont une fois à dix ans de réclusion criminelle pour meurtre par la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine, le prévenu a écopé de deux ans de prison ferme pour les violences, avec mandat de dépôt et interdiction de paraître à Quimper pendant cinq ans.

Source: Ouest France

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici