Notre police équipée de voitures électriques… inutilisables?

Photo: DR

Les syndicats de policiers sont atterrés: le gouvernement français vient d’équiper un certain nombre de commissariats avec des Renault Zoé neuves. Leurs homologues anglais ont pourtant bien mis en avant les limites techniques bien réelles des véhicules électriques…

Selon le Daily Mail, la police anglaise a dépensé au cours des derniers mois plus de 1,5 million de livres, soit environ 1,75 million d’euros, pour se doter de voitures électriques et les forces de l’ordre regrettent amèrement cet investissement.

Elles jugent ces véhicules inutilisables en cas d’urgence ou pour poursuivre des suspects: le temps nécessaire pour recharger les batteries des véhicules électriques et les incertitudes sur leur autonomie font qu’il est impossible et même dangereux de les utiliser pour répondre aux situations d’urgence et aux patrouilles qui doivent parfois engager des poursuites à grande vitesse.

J’ai été dans une voiture de patrouille à de nombreuses reprises quand un appel d’urgence est reçu. Vous ne pouvez pas alors prévoir ce qu’il va se passer et donc ils doivent être très circonspects quand ils utilisent une voiture électrique“, a expliqué un ancien inspecteur au Daily Mail.

En outre, l’autonomie des batteries ne garantit pas non plus qu’une équipe puisse terminer son service et ramener le véhicule. En conséquence, les centaines de voitures électriques acquises par la police du Royaume-Uni sont aujourd’hui surtout utilisées par les officiers pour… leurs déplacements personnels.

Pourtant, incapables de tirer les conclusions des erreurs de nos voisins, les décideurs de notre administration s’entêtent à dépenser des fortunes pour se conformer aux postures écologiques du moment, quitte à affaiblir nos forces de l’ordre… et à réduire notre protection.

Source: Daily Mail, Transitions & Energies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici