Brexit: Boris Johnson veut un accord de libre-échange “dès que possible” avec l’UE

Boris Johnson/DR
Boris Johnson/DR

“Nous voulons parvenir à un accord sur la base de ce que nous avons défini dès que possible”, a déclaré ce vendredi un porte-parole de Boris Johnson. Les négociateurs Michel Barnier et David Frost discutent à présent “des textes légaux dans tous les domaines pour la première fois”, a-t-il précisé.

“Nous avons été clairs sur nos ambitions pour les négociations. Nous voulons parvenir à un accord de libre-échange qui nous respecte en tant que nation souveraine”, a rappelé le porte-parole.

En cas de “no-deal”, c’est-à-dire si le royaume-Uni et l’Union européenne ne parviennent pas à trouver un accord, leurs échanges seront régis par les termes de l’Organisation mondiale du commerce et soumis à des quotas et des droits de douane élevés. Une situation qui appauvriraient les deux parties.

Contrairement à l’apocalypse promise par les médias, le gouvernement britannique noue des accords commerciaux avec des partenaires européens non-membres de l’UE, Norvège et Suisse notamment, et a signé vendredi un accord avec le Japon.

“On disait qu’un Royaume-Uni indépendant ne serait pas capable de conclure des accords de libre-échange indépendants, ou qu’ils prendraient des années”, a déclaré depuis Tokyo la ministre britannique du Commerce Liz Truss. “Aujourd’hui nous prouvons le contraire”.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici