La Hongrie protège l’Europe de l’invasion! Le pays construit à la frontière une barrière souterraine anti-tunnels

Viktor Orban à la frontière Photo: Twitter
Viktor Orban à la frontière Photo: Twitter

La construction d’une section de 10 km de barrière souterraine à la frontière entre la Hongrie et la Serbie a été discrètement achevée, rapporte le site hvg.hu. Cette barrière supplémentaire doit empêcher les entrées illégales en Hongrie par des tunnels souterrains.

Le ministère de l’Intérieur n’a pas précisé l’emplacement exact de la barrière, qui devrait coûter au total 650 millions de forint (1 800 000 euros dont 105 00 euros pour le tronçon en question) si elle était construite pour l’ensemble du tronçon frontalier croato-serbe.

Cette barrière supplémentaire doit empêcher les tentatives d’entrée illégale en Hongrie par des tunnels creusés sous la clôture frontalière.

Selon les données officielles, le nombre de personnes qui tentent de traverser illégalement la frontière hongroise augmente depuis l’automne dernier, et la police affirme que les trafiquants d’êtres humains tentent de faire passer des migrants clandestins par les tunnels souterrains.

En mars, Viktor Orbán a déclaré: “Nous avons introduit une politique contre l’immigration musulmane“. Il a ajouté que cette politique, “désormais bien connue dans toute la communauté européenne“, avait été un succès.

Les temps ont changé depuis la période où “les Hongrois étaient victimes d’insultes pour avoir protégé nos frontières“, a-t-il dit. “Nous faisons notre travail et nous pensons que notre travail parle de lui-même“, a-t-il ajouté.

Viktor Orbán a déclaré qu’il a conseillé à chaque pays de mettre en œuvre la politique de la Hongrie de 2015.

Nous ne devons pas oublier les 130 000 personnes qui se trouvent déjà au nord de la frontière grecque et qui veulent entrer en Europe“, a-t-il ajouté.

Ils doivent être arrêtés aux frontières qui viennent après la Grèce“, a-t-il déclaré, faisant référence à l’aide offerte à la Macédoine et à la Serbie pour protéger leurs frontières.

Si la foule migratoire ne peut pas être arrêtée au sud, alors la Hongrie formera l’ultime rempart, et ils seront arrêtés à la frontière serbo-hongroise, a ajouté Viktor Orbán.

Source: hungarytoday.hu

Orban en visite à la frontière: “100 000 nouveaux immigrés en route! Ensemble défendons l’Europe!”

1 COMMENTAIRE

  1. LES Rétrocessions des PARTAGES DES DIFFERENTS PAYS DE L’UE DEVRAIENT AVOIR SUR LEURS PARTICIPATIONS DES CONVENIANCES NECESSAIRES Â CES PROTECTIONS LEGITIMES CONTRE CES INVASIONS MIGRATOIRES DE MASSE, QUI NE SONT PAS EN L’ESPECE Â L’ORDRE DU JOUR MALHEUREUSEMENT CHEZ LES MEMBRES DE LA COMMISSION DE L’UE……

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici