La France peut frapper depuis les profondeurs! Premier tir de missile de croisière depuis le Suffren

Le sous-marin nucléaire d'attaque Suffren dans la rade de Toulon/DR
Le sous-marin nucléaire d'attaque Suffren dans la rade de Toulon/DR

Le Suffren -nouvelle génération de sous-marins nucléaires d’attaque (classe Barracuda)- a “réalisé avec succès” mardi 20 octobre, le tir historique d’un Missile de croisière naval (MdCN) au large de Biscarrosse, a annoncé le ministère des Armées.

“Ce succès confère une nouvelle capacité stratégique à notre Marine et la place parmi les meilleures au monde”, s’est félicitée la ministre des Armées Florence Parly. “Les forces sous-marines françaises pouvaient jusqu’à présent frapper des sous-marins et des navires de surface. Elles peuvent désormais détruire des infrastructures terrestres lourdes, à longue distance”, a-t-elle précisé.

La France rejoint ainsi le cercle fermé des États dotés de missiles de croisière navals, à l’image du célèbre Tomahawk américain, immortalisé par la guerre du Golfe en 1991.

Avec sa portée de mille kilomètres, le MdCN peut frapper, depuis les profondeurs marines, des objectifs situés “dans la profondeur” du territoire adverse, tels des centres politiques, des PC anti-aériens ou des radars.

“Sa capacité de mise en œuvre depuis un sous-marin permet de faire peser sur l’adversaire la menace constante et indétectée d’une frappe depuis la mer”, a ajouté le ministère des Armées.

Arrivé à l’arsenal de Toulon cet été, après l’incendie d’un autre sous-marin, Le Suffren, est le nouvel atout de la Marine Nationale, qui possède désormais la capacité d’une frappe conventionnelle d’une importance majeure.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

  1. […] Avec une vitesse de pointe de 27 nœuds soit à peu près 50km/h, et capable de s’immerger près de 70 jours contre 45 aujourd’hui ou encore de contenir 50% d’armes en plus, le Suffren a aussi “une capacité de frappe vers la terre depuis un porteur indétectable” comme en atteste le tir réussi d’un missile de croisière le 20 octobre dernier. […]

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici