Un nouveau médicament “miracle” contre le coronavirus?

Image d'illustration Photo: Pixnio
Image d'illustration Photo: Pixnio

Une étude publiée jeudi dernier dans la revue médicale britannique The Lancet a analysé les traitements de 600 patients admis à l’hôpital Quiron, à Madrid, entre le 10 mars et le 15 avril et suivis jusqu’au 12 mai, date du dernier événement concernant l’un de ces patients.

Tandis que l’Espagne faisait face à une première vague ultra-violente du Covid-19, plusieurs traitements ont été testés: l’hydroxychloroquine, des antiviraux, des antibiotiques, des corticostéroïdes et des médicaments agissant dans la phase inflammatoire de la maladie comme le tozilizumab et la cyclosporine.

L’un des résultats les plus intéressants de cette étude est que les patients ayant reçu la cyclosporine ont eu un taux de survie plus élevé que ceux qui ne l’avaient pas prise: 14% seulement des patients qui en ont pris sont décédés contre 22% de ceux qui ont pris de l’hydroxychloroquine, 22% de ceux qui ont été soignés avec un antiviral, 28% des patients traités avec un corticostéroïde et 33% de ceux traités au tozilizumab.

Daniel Carnevali, chef du service de médecine interne de l’hôpital Quirón de Madrid, indique que “la cyclosporine pourrait être un médicament prometteur” mais qu’il reste à le prouver avec des essais cliniques randomisés, ce qui n’était pas le cas de l’étude publiée dans The Lancet.

Ce n’est pas la première fois que la cyclosporine est soupçonnée de miracle: Dans les années 80, elle avait déjà été testée contre le Sida et quelques médecins avaient annoncé un peu vite qu’elle était le traitement miracle contre cette maladie, mais les essais avaient été interrompus par les décès de trois malades traités à la cyclosporine.

Source: L’Indépendant

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici