En plein procès des attentats de janvier 2015, le principal accusé menace une enquêtrice

Photo: DR

Ali Riza Polat, 35 ans, est un proche du tueur de l’Hyper Cacher, Amédy Coulibaly. Il est soupçonné d’avoir été un rouage essentiel dans la préparation de sa prise d’otage meurtrière. Poursuivi pour “complicité de crimes terroristes“, il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Pourtant, à l’audience de vendredi dernier, il n’a pas hésité à lancer publiquement des menaces à l’encontre d’une policière venue témoigner à la barre de la cour d’assises spéciale de Paris.

Ali Riza Polat a dû être rappelé à l’ordre à plusieurs reprises pour ses interventions intempestives pendant le témoignage de l’enquêtrice, allant jusqu’à mimer un coup de poing, avant de s’emporter jusqu’à lui crier: “Tu vas le payer!“.

L’enquêtrice de la Sous-Direction Anti-Terroriste (SDAT) décrivait le profil du principal accusé de ce procès et notamment son rapport à la religion. Elle a expliqué qu’Ali Riza Polat “partageait les convictions religieuses de son ami Amédy Coulibaly“.

La policière s’appuyait sur une conversation captée lors d’une écoute téléphonique, au cours de laquelle la mère de l’accusé expliquait à une de ses amies avoir été insultée par son fils, qui l’aurait traitée de “mécréante” et de “perverse“.

L’avocat général n’a pas l’intention de rester passif face à la menace proférée par Ali Riza Polat: “Vous insistez, vous continuez. Vous savez ce que je vais faire, je vais ouvrir une procédure pour “menaces sur personnes dépositaires de l’autorité publique”, a-t-il annoncé.

Vous serez renvoyé devant le tribunal correctionnel et vous devrez répondre de cela. Voilà“, a-t-il conclu. Ce n’est pas grand-chose pour un prévenu qui encourt déjà la perpétuité, mais c’est toujours ça. Reste à espérer que la menace ne sera pas mise à exécution par quelque nouveau “loup solitaire”…

Source: Dernières Nouvelles d’Alsace

 

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici