Au Mali, un méchoui géant pour fêter les djihadistes libérés en échange de Sophie Pétronin

Photo: Twitter

204 djihadistes du “Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans” (GSIM), auquel appartient notamment Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), ont été libérés en échange de leur otage Sophie Pétronin. L’organisation terroriste n’a pas manqué de célébrer le retour de ses “frères d’armes”.

Dès le vendredi 9 septembre, le leader du GSIM Iyad ag Ghali a organisé  une séance de prière collective mais aussi… un grand méchoui, dont les images ont été abondamment relayées sur les réseaux sociaux.

Les chefs du GSIM cherchent à imposer un contre-discours pour séduire les populations locales, et la libération de l’ex-otage française Sophie Pétronin constitue une publicité inestimable pour cette organisation djihadiste.

“Il n’y a pas de meilleure propagande pour Iyad ag Ghali”, explique un diplomate français au quotidien L’Opinion, “les images de la conversion de Sophie Pétronin à l’islam, en djellaba et voile blancs immaculés, ont fait le tour de la planète. Havas (groupe publicitaire français) n’aurait pas su mieux faire!”

Arrivée en France, l’ex-otage n’a en effet pas tari d’éloges envers ses ex-geôliers djihadistes qu’elle appelle “groupes d’opposants armés au régime“. Elle estime qu’ils ont “pris soin” d’elle et a justifié leur demande de libération de leurs “militaires“.

Et les images de ce méchoui géant, montrant à la fois l’opulence de la vie au sein de ces groupes et la réussite de leur stratégie de prises d’otages,  sont d’une efficacité redoutable pour attirer les populations locales dans leur entreprise djihadiste.

Source: Twitter, Valeurs Actuelles

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici