Ce “village de vacances” luxueux pour 350 demandeurs d’asile a coûté 17 millions d’euros

Le centre pour immigrés à Leverkusen / Photo: DR
Le centre pour immigrés à Leverkusen / Photo: DR

La ville de Leverkusen, en Allemagne, s’offre un nouveau centre pour les réfugiés. La facture pour ces logements de 350 places est salée: 17 millions d’euros de la poche du contribuable.

Le dossier semble être urgent: après 18 mois de construction, le nouveau centre de réfugiés de la Sandstraße est terminé six mois plus tôt que prévu. Avec 17 millions d’euros, les coûts de construction sont inférieurs d’un bon million d’euros aux prévisions.

Le 29 octobre, le nouveau centre, qui devrait accueillir 350 personnes, sera présenté aux voisins et au public lors d’une journée portes ouvertes. Les premiers occupants doivent arriver au début du mois de novembre. Une centaine d’entre eux resteront dans les anciens bâtiments juste à côté. Les six autres logements en conteneurs pour les réfugiés dans toute la ville seront progressivement abandonnés et les habitants de la Sandstraße seront regroupés.

Le résultat est impressionnant“, a déclaré le chef du département de la construction de la ville. En effet: à première vue, le complexe ressemble à une sorte de village de vacances ou à une installation de loisirs moderne. Les immeubles de trois à deux étages comprenant huit bâtiments résidentiels semblent luxueuses et clairement agencés grâce à leurs façades en clinker couleur grès.

Les formes claires du style Bauhaus dominent. À l’intérieur, un grand terrain de jeu très clôturé avec des paniers de basket et des buts de football. Il y a une table de ping-pong, une grande aire de jeux, de nombreux bancs et tables à l’extérieur.

Le chef du service des bâtiments souligne qu’une rénovation des anciens bâtiments n’était en aucun cas plus économique. Le nouveau bâtiment a été conçu en fonction des expériences précédentes en matière d’hébergement de réfugiés et est délibérément robuste et durable.

L'”équipement standard” moderne comprend un chauffage par le sol, une isolation thermique des façades et des fenêtres, une unité de production combinée de chaleur et d’électricité, des salles de formation et 29 laveuses-essoreuses, ainsi que des sèche-linge dans la zone commune. Un service de sécurité est en service 24 heures sur 24 dans les locaux entièrement clôturés.

Les immigrés sont logés dans des appartements de 50 mètres carrés pour quatre personnes, avec deux chambres à coucher, chacune avec deux lits, une cuisine ouverte, des toilettes et une douche. Six appartements sont accessibles aux personnes handicapées et aux fauteuils roulants.

Source: Rheinische Post

2 Commentaires

  1. Nous pourrions envoyer ces radicaux en Nouvelle Calédonie à Bourail où se trouvent réunis les descendants des partisans d’ABD EL KADER. Ils seraient chargés de construire leur logement.

    Cette communauté algérienne se chargerait de les déradicaliser.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici