Sortez vos portefeuilles! Le couvre-feu macroniste vous coûtera un milliard supplémentaire

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Pour calmer les Français après l’annonce du couvre-feu, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a annoncé un renforcement des aides pour les secteurs les plus touchés comme l’hôtellerie, la restauration, l’événementiel et le sport, qui passera notamment par un élargissement du “fonds de solidarité”.

Les entreprises du secteur de l’hôtellerie-restauration installées dans les zones de couvre-feu pourront bénéficier d’une exonération totale des cotisations sociales et patronales si elles perdent 50% de leur chiffre d’affaires.

Grand seigneur, le ministre de l’Économie consent à ce que les entreprises ne paient pas de prélèvements sur le coût du travail que le même ministre empêche d’être effectué! “Sans vergogne” devrait être une devise gravée au-dessus du portail d’entrée de Bercy.

Mais la “générosité” d’État s’arrête là. Concernant les cotisations salariales, Bruno Le Maire a précisé que les secteurs les plus touchés pourront bénéficier d’un soutien financier “jusqu’à 20% de leur masse salariale”. 80% restants, c’est pour votre gueule, même si vous ne pouvez faire travailler personne!

Les entreprises fermées administrativement bénéficieront d’une exonération totale de leurs cotisations sociales patronales jusqu’à la fin du couvre-feu.

Ces mesures, fonds de solidarité et exonération très partielle de charges, représentent selon le ministre un coût supplémentaire d’un milliard d’euros pour l’État. Milliard qui sera payé par le contribuable, non seulement privé de certains biens et services par le couvre-feu, mais aussi obligé de payer pour les conséquences néfastes de ces fermetures.

Bruno Le Maire a aussi annoncé une extension des prêts garantis par l’État, jusqu’à la fin juin 2021, au lieu de fin décembre 2020. Il a invité les banques à faire preuve de souplesse et à favoriser un report du remboursement de ces prêts.

Source: Reuters

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici