Plus de 600 djihadistes de l’État islamique libérés des geôles kurdes en Syrie

Des djihadistes de l'Etat islamique/DR
Des djihadistes de l'Etat islamique/DR

Ce jeudi, les forces kurdes du nord de la Syrie ont libéré 631 djihadistes syriens de l’État islamique, dans le cadre d’une première amnistie générale décrétée il y a quelques jours par les autorités kurdes du nord-est syrien.

Des dizaines milliers de djihadistes du Califat, dont des centaines d’étrangers de diverses nationalités, se trouvent dans les prisons des Forces démocratiques syriennes (FDS), liées à l’administration autonome kurde dans cette région de la Syrie.

Amina Omar, coprésidente du Conseil démocratique syrien — vitrine politique des FDS —, a déclaré ce jeudi que “tous ceux qui ont été libérés sont des Syriens” ayant collaboré avec l’État islamique, mais “n’ayant pas commis d’actes criminels”.

La libération des prisonniers a été obtenue par l’intermédiaire “et à la demande des chefs des tribus arabes” qui constituent la majorité de la population dans plusieurs zones contrôlées par les Kurdes, en particulier dans l’est de la Syrie.

L’administration autonome kurde avait décidé récemment de permettre à des milliers de Syriens, dont des déplacés et des proches de combattants de l’EI, de quitter le camp bondé d’Al-Hol, peuplé de plus de 64 000 personnes, y compris des étrangers.

Depuis la chute du Califat en mars 2019, à l’issue d’une ultime offensive menée par les forces kurdes, soutenues par une coalition dirigée par Washington, les autorités kurdes appellent les pays concernés à rapatrier les djihadistes qu’elles détiennent ou de créer un tribunal international pour les juger.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici