Macron endort la colère policière avec des promesses aux syndicats

Photo / Slate / DR
Photo / Slate / DR

Les syndicats de police se disent “satisfaits”, après avoir été reçus ce jeudi par le président Emmanuel Macron, 48 heures après leur rencontre avec le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin. Macron a tenu des “engagements” sur une loi prévoyant un durcissement de la répression pour les “agresseurs de policiers”.

Après la réunion, le chef de l’État a réaffirmé sa solidarité avec les forces de police: “Je l’ai dit ce matin à leurs représentants: nous allons amplifier les moyens, mieux les protéger. Comme tous les Français, nous comptons sur eux.”

Il y a eu une “annonce assez forte du garde des Sceaux sur les aménagements de peine”, a réagi Christophe Rouget, du Syndicat des cadres de la sécurité intérieure (SCSI), à l’issue de la réunion. “Pour nous, c’est un premier geste vers les policiers. On aura un regard très attentif dans les semaines et mois à venir”, a ajouté le syndicat de la SCSI.

“On est là pour dire ‘stop’, ‘ras-le-bol’, on veut que le gouvernement prenne des mesures fortes pour nous protéger”, a déclaré Bruno Angelo, secrétaire régional adjoint du syndicat Unité-SGP Police. L’organisation Alternative Police espère, quant à elle, “une nouvelle étape pour la reconnaissance concrète et la protection” des forces de police.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici