L’interview de la honte: Darmanin explique sa vision de l’islamophobie

Gérald Darmanin/DR
Gérald Darmanin/DR

Hier, nous alertions nos lecteurs sur l’incroyable interview accordé par Gérald Darmanin au média musulman Saphir News. Mais ce n’est pas tout, car cet entretien-fleuve regorge de déclarations ahurissantes, injustifiables, honteuses.

Voici donc l’épisode 2 de notre analyse de cet interview. Accrochez-vous, c’est hallucinant.

Darmanin explique qu’il identifie deux peurs liées à l’immigration dans la société française: “Nous observons en France deux mouvements.” Jusque là, tout va bien.

Mais ça se corse tout de suite. “Le premier est celui de citoyens de confession musulmane, qui se demandent parfois s’ils sont bien accueillis sur le territoire national et si on leur laisse toutes leurs chances, comme les autres, d’être pleinement Français, indépendamment de leur religion. Les responsables politiques ont le devoir de prendre en compte ces peurs, ces appréhensions, parfois aussi ces colères. Je les comprends.”

Non, vous ne rêvez pas: la première chose qu’identifie Darmanin, c’est la peur que les musulmans ont de notre peuple! Comme si les Français passaient leur temps à “ratonner” dans les banlieues, comme on disait autrefois, ou à égorger de vieilles musulmanes dans les mosquées en hurlant “Clovis akbar!”, ou encore à mettre le feu aux bars à chicha!

Comme si les musulmans sur notre sol étaient censurés, surveillés, arrêtés en masse, déportés, parqués dans des camps, torturés et exécutés! Comme si l’islam était l’expression de la liberté individuelle sans défense, et la France le symbole du totalitarisme islamophobe! De qui se moque-t-il?

Et Gérald déroule son propos. “Le deuxième est celui d’une opinion publique importante qui est aussi inquiète des phénomènes de radicalisation et des dérives qu’on pourrait qualifier de sectaires (mais qu’ont connu jadis toutes les autres religions) liés à l’islamisme radical. Ces dérives poussent à refuser les valeurs profondes de la République et parfois à rentrer dans des débats et des actes violents. Il y a donc deux peurs. Notre travail collectif est de les réparer.”

Incroyable! Darmanin parle de la vraie terreur, générée par l’islam chez les Français de souche, mais il la met sur le même plan, dans la même balance, que la terreur imaginaire, celle dont les musulmans se plaignent dans un concert incessant de pleurnicheries, avec Ramadan pour coach et Mélenchon pour tambour.

Autrement dit: si vous avez peur de l’islam, vous n’êtes que le reflet inversé des musulmans qui ont peur de la France! On voit là à l’ouvre le relativisme des progressistes, obsédés par l’idée que tout se vaut, tout s’équilibre, tout ressemble à tout, donc tout est “en même temps”.

En s’exprimant ainsi, Darmanin innocente la paranoïa musulmane et accuse la vigilance française. Il mélange l’eau claire de l’identité nationale et l’eau sale de l’islamolâtrie. Et le résultat est: de l’eau sale. Imbuvable. Empoisonnée.

Pour ne pas rater la suite de notre analyse de cet interview, abonnez-vous gratuitement à FL24.

Source citations: Saphir News

Darmanin accuse les Blancs! L’interview de la honte dans un média musulman

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici