L’hôpital français brûle? Les communistes rajoutent de l’huile!

Jean-Luc Mélenchon/DR
Jean-Luc Mélenchon/DR

Quand la maison France brûle, vous pouvez faire confiance aux syndicats communistes pour débarquer avec des bidons d’huile, pour que l’incendie devienne une apocalypse.

C’est ce qu’ils font aujourd’hui, sans honte, exhibant ainsi leur pouvoir de destruction au pire moment.

En pleine reprise de l’épidémie de Covid-19, alors que les hôpitaux sont déjà saturés et s’attendent au pire pour les semaines à venir, plusieurs syndicats hospitaliers et collectifs de soignants organisent, aujourd’hui jeudi, une nouvelle journée de grève et de manifestations afin de réclamer des embauches massives et immédiates dans leurs services.

Oui, vous avez bien lu: alors que l’État vient d’annoncer qu’il allait déverser des cargos entiers de milliards d’Euros (pris au contribuable: vous) dans le système hospitalier, la CGT et ses alliés, aussi rouges qu’elle, appellent une nouvelle fois les personnels des hôpitaux et des Ehpad à quitter leurs postes, à abandonner les malades, à beugler dans nos rues comme des vaches folles, et à aggraver la situation de tout le pays.

Et tout ça pour quoi? Parce que le communisme est le communisme: quand il voit un blessé, il l’achève, par principe, par goût, par passion.

Bien entendu, ils vont vous rétorquer que l’hôpital français “manque de moyens”, comme ils disent. C’est un mensonge: simplement, l’hôpital français est une énorme bureaucratie, et toute bureaucrate gaspille, détruit et anéantit l’argent qu’on lui donne, jusqu’au dernier centime. Offrez dix fois, cent fois plus de moyens au Ministère de la Santé et, en quelques mois, le problème se posera à nouveau, à l’identique. Et les communistes appelleront à la grève.

Le collectivisme est un cercle vicieux , un nœud coulant qui nous étrangle. C’est la CGT qui a tressé la corde.

Source: Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici