Les racailles vont-elles respecter le couvre-feu? L’analyse de FL24

Image d'illustration Photo: DR
Image d'illustration Photo: DR

Voilà encore une question qui est sur toutes les lèvres, mais que seul FL24 ose poser franchement: les racailles vont-elles respecter le couvre-feu? Une question beaucoup moins anecdotique qu’elle n’en a l’air, car d’elle dépend la sécurité de notre territoire, de nos biens et de nos vies.

Tout le monde le sait: comme l’avait annoncé FL24, les racailles n’ont pas respecté le confinement. Les émeutes qui ont émaillé l’actualité pendant le printemps et l’été en sont de terribles preuves. Et, logiquement, mécaniquement, les zones les plus délinquantes de France sont également les plus contaminées. Maintenant, reste à savoir si les mêmes racailles vont respecter le couvre-feu.

La réponse est évidemment: non. Des gens qui ne craignent aucune loi, et qu’un passage par la garde à vue fait rigoler, n’ont aucun intérêt à devenir de bons petits soldats du Général Castex, enfermés chez eux avec leurs ours en peluche. Il vont sortir. Pour jouer à se faire peur, pour dealer, pour provoquer les policiers, pour caillasser les pompiers et, si l’État réagit avec fermeté, pour déclencher des émeutes qui ramèneront Darmanin à son rôle de prédilection: l’impuissance.

Commet va réagir le pouvoir? Des amendes à 135 Euros? N’importe quoi! Les racailles se feront fort de ne pas avoir l’argent sur eux, de promettre qu’elles paieront plus tard, et elles ne paieront jamais. Les policiers n’oseront pas les brutaliser, par peur de provoquer des réactions en chaîne pouvant aboutir à des cassages généralisés localisés, ou s’étendant à tout le pays, comme les États-Unis en subissent avec le mouvement d’inspiration communiste #BlackLivesMatter.

Donc, la police va faire ce qu’elle faisait déjà sous Castaner pendant le confinement: fermer les yeux quand elle croise une bande hystérique, sous perfusion de rap, de cannabis, d’islamisme, et possiblement armée. Baisser les yeux pour ne pas être obligée de se défendre. Baisser les yeux pour ne pas être obligée de battre en retraite devant les tirs de mortier, sans pouvoir répondre à balles réelles. Baisser les yeux pour ne pas se faire engueuler par Darmanin, Schiappa, Macron, les prophètes progressistes qui interdisent aux forces de l’ordre de faire leur métier.

Et plus la police baissera les yeux, plus les racailles monteront en puissance. C’est ce qui se passe depuis des mois en France. Cela terrorise la population, mais reste tabou dans les médias mainstream et les discours des partis: les mesures sanitaires, alliées à la lâcheté du pouvoir, agissent comme une carte blanche donnée à la délinquance, et creusent un ravin infranchissable entre, d’une part, les honnêtes gens et, d’autre part, les voyous, les trafiquants, les réseaux mafieux.

Plus Macron frappe dans le vide contre le Coronavirus, plus l’ensauvagement frappe le peuple français. Les semaines à venir s’annoncent corsées.

 

 

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici