Faudra-t-il un scaphandre pour manger au resto? C’est désormais un vrai Castex

Jean Castex / Photo: Twitter
Jean Castex / Photo: Twitter

Lieu de vie, de rencontre et de convivialité, il n’y a pas plus français que le restaurant. C’est là où peut s’exprimer la gastronomie, pilier de notre culture désormais sacrifiée sur l’autel de l’incompétence du gouvernement, qui anéanti cet art de vivre tout en propageant la panique.

Pour les inconditionnels, ceux qui ne se laissent pas intimider ni par le virus, ni par le climat totalitaire décrété par Emmanuel Macron hier soir, venir manger au restaurant est désormais un vrai parcours du combattant. Distances physiques, masque obligatoire: la convivialité a disparu au profit de l’absurdité.

“Tous les restaurants de France appliqueront le protocole sanitaire qui a été récemment renforcé et prévoit notamment la limitation à six du nombre de clients par table”, a annoncé ce jeudi le premier ministre Jean Castex.

Ce protocole renforcé, qui était auparavant valable uniquement dans les zones dites d’“alerte maximale”, prévoit aussi “l’enregistrement du nom des clients pour faciliter le ‘contact tracing'”, a précisé Jean Castex. Pire que l’administration, le restaurant est devenu une annexe de Big Brother qui flique chaque client venu avaler un morceau.

Une perte de liberté difficile à digérer pour tous les bons vivants, qui s’évertuent à continuer de vivre sous le joug de plus en plus irrespirable de ce gouvernement totalitaire. Un plaisir gâché dont profite tout de même certains jusqu’à la dernière seconde avant de courir chez soit à 21h, avant qu’il n’y ait bientôt plus rien dans les assiettes.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici