Le fondateur de l’ONG salafiste Baraka City arrêté. Qui a-t-il harcelé sur les réseaux sociaux?

Driss Yemmou président de l'ONG islamiste Baraka City/Youtube
Driss Yemmou président de l'ONG islamiste Baraka City/Youtube

Ce mercredi, le président de l’ONG Baraka City, Driss Yemmou, a été interpellé et placé en garde à vue comme suite à une plainte déposée le 18 septembre dernier par la chroniqueuse de la radio RMC, Zohra Bitan, qui a été harcelée sur Twitter par le salafiste, sur son compte suivi par 33 000 abonnés.

Le domicile et le lieu de travail du fondateur de cette association caritative salafiste ont été perquisitionnés dans l’Essonne, a précisé le parquet. Le suspect a publié “120 tweets diffamatoires” sur son compte Twitter à l’encontre de Zohra Bitan, connue pour son opposition aux islamistes.

La plainte de la chroniqueuse vise également la création, par l’islamiste “d’un hashtag dénonçant sa personne, repris dans près de 1500 tweets” ainsi que la publication d’une “photographie d’un courrier recommandé volé dans sa boîte aux lettres”, des faits passibles de 5 ans de prison, précise le parquet.

“Dépêcher Le Raid à 6 heures du matin pour une personne qui a un casier judiciaire vierge…”, s’est ému l’avocat du salafiste. Un rassemblement d’une cinquantaine de personnes s’est tenu ce mercredi à 17 heures devant le commissariat pour protester contre l’arrestation de l’islamiste malveillant.

Source: AFP, Le Parisien

3 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici