Contre “les menaces et le chantage” de l’UE, la Pologne se défendra avec son veto

Viktor Orban et Jaroslaw Kaczynski/Wikicommons
Viktor Orban et Jaroslaw Kaczynski/Wikicommons

“Si les menaces et le chantage sont maintenus, nous défendrons fermement les intérêts vitaux de la Pologne. Veto. Non possumus”, a déclaré Jaroslaw Kaczynski, le président du parti Droit et Justice (PiS) au pouvoir depuis 2015, et vice-premier ministre de la Pologne.

“C’est ainsi que nous agirons contre tous ceux qui chercheront à nous forcer la main. Je vais le répéter -parce que je l’ai déjà dit- nous sommes du bon côté de l’Histoire. Ceux qui veulent nous priver de notre souveraineté, imposer leur vision fantaisiste sont en passe de s’effondrer”, a-t-il rappelé.

La Commission européenne menace la Pologne et la Hongrie de sanctions, car ces deux pays défendent leurs peuples contre l’immigration et la gauche qui veut imposer ses idées dans leur pays. Pour avoir connu le joug de la gauche pendant la guerre froide, les deux pays veulent protéger leur pays d’une résurgence de cette idéologie mortifère.

Pour se défendre contre l’influence nuisible de Bruxelles, la Pologne et la Hongrie ont déjà refusé en septembre de donner leur feu vert indispensable au plan européen de relance. Ils continueront de bloquer les décisions de l’UE, tant qu’ils resteront menacés par celle-ci.

Source: AFP

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici