Ils ne se lassent jamais d’échouer: l’application StopCovid est de retour!

Olivier Véran / Photo: Wikimedia Commons
Olivier Véran / Photo: Wikimedia Commons

Depuis que Jean Castex a avoué qu’il n’avait pas téléchargé StopCovid, plus personne n’a rien à faire de ce gadget électronique dont FL24 vous annonçait l’échec total avant même sa mise en ligne. La confession du Premier ministre a officiellement enterré cette idée débile. Mais la République Progressiste-Futuriste du Macronistan ne s’avoue jamais vaincue. Elle aime échouer jusqu’au bout, jusqu’au dernier centime du contribuable.

Alors, Jean Castex lance… une nouvelle version de StopCovid: TéléCovid!

Mais qu’est-ce qu’elle a de nouveau, cette édition 2.0 de l’appli d’État? Elle offre des réductions sur les produits du TéléAchat? Elle vous envoie une photo de Loana nue pour chaque malade détecté? Elle vous permet de gagner un week-end avec Michel Drucker? Mystère et boule de gomme! On sait seulement qu’elle sera disponible le 22 octobre.

“Une nouvelle société doit remplacer fin octobre le français CapGemini qui travaillait jusqu’alors gratuitement comme chef de projet. Elle sera désignée via une procédure d’appel d’offres, et le plafond mensuel de dépenses liées à l’application augmentera, de 100 000 euros aujourd’hui à “probablement autour de 200 000 euros”, a déclaré Cédric O, le Monsieur Nullité de la technologie française.

Formidable: on double la mise, comme on fait toujours en régime socialiste. Si ça n’a pas du tout marché avec 100 000, ça marchera encore moins bien avec 200 000? On s’en fout, c’est vous qui payez, braves gens! Ça vous évitera d’acheter des choses utiles!

Tant qu’à faire n’importe quoi, on serait mieux inspiré de donner directement, de la main à la main, 200 000 euros en espèces à Cédric O. Ça coûterait la même chose, mais ça nous éviterait toutes les dommages collatéraux du lancement d’une nouvelle application en trop.

Dans 3 mois, Castex annoncera qu’il n’a pas téléchargé TéléCovid. On ne change pas une méthode qui va droit dans le mur. Au Macronistan il est hors de question de ne se planter qu’à moitié!

Source: Le Figaro

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici