Avortements tous azimuts: les gynécos flinguent LREM

Marlène Schiappa
Capture d'écran / Twitter

Le massacre des enfants pas encore nés continue, dans la République Macronienne du Progressistan. Après avoir légalisé l’infanticide il y a un mois à peine, la majorité LREM a voté hier un allongement de la durée légale d’avortement, de 12 à 14 semaines, qui en dit long sur la frénésie avorteuse de la gauche bobo.

L’ennui est que ce vote a été effectué en censurant l’avis des meilleurs experts français en la matière: le Collège National des Obstétriciens et Gynécologues Français (CNOGF), qui a pris nettement et fermement position contre cette nouvelle loi. Et ses arguments sont en béton.

Lisez avec attention la déclaration officielle du CNOGF: “Le geste d’IVG chirurgicale entre 14 et 16 semaines n’a rien à voir avec ce qu’il est à 14 semaines, où une aspiration du contenu utérin suffit. À 14 semaines, la longueur cranio-caudale est de 85 mm. À 16 semaines, elle passe à 120 mm et la tête fœtale est désormais ossifiée. Pour la faire sortir de l’utérus, il faut donc l’écraser avec une pince spéciale, geste de dilacération fœtale qui est non seulement dangereux, mais dont on peut comprendre qu’il puisse être choquant pour la majorité des praticiens, sans qu’il y ait dans cette réticence une quelconque connotation religieuse ou morale.”

En clair: cette opération est horrible. On écrase le crâne d’un enfant déjà presque entièrement formé. Et c’est si violent que, non seulement, on risque de mettre la vie de la mère en grand danger, mais également, le praticien risque d’être traumatisé, même s’il n’est pas du tout catholique de droite. Quel médecin a envie d’écraser le crâne d’un enfant avec une pince? La loi votée hier est la porte ouverte à une boucherie abjecte.

Et le CNOGF met en gardes les futures non-mères: elle risquent gros. “Augmenter le délai légal parce qu’on n’a pas été capable de recevoir les femmes en demande d’IVG au moment de leur demande, est-ce améliorer le droit des femmes ? C’est au contraire leur proposer un geste lourd et dangereux, là où il aurait été simple et moins risqué si on avait réagi tout de suite. Cet allongement du délai légal n’est pas dans l’intérêt des femmes, que ce soit sur le plan psychologique ou physique.”

Voilà la vérité dite, et bien dite: les avortements à 14 semaines sont des actes immondes, des tueries pratiquées sur de parfaits innocents, et qui mettent en péril la santé des femmes et la santé mentale des médecins. Voilà la loi que LREM a fait voter. Voilà le monde qu’ils nous préparent.

À part ça, ce matin, Marlène Schiappa, grande-prêtresse du féminisme, du pornode la sorcellerie et fanatique des lois pro-avortement, était l’invitée de Radio Classique. Elle n’a absolument rien dit d’intéressant. En revanche, nous tenons à souligner sa tenue: un chemisier moitié camouflage, moitié panthère, absolument horrible (même Esther Benbassa aurait honte de le porter) et un chignon incroyablement mal fait. Décidément, chez LREM, l’enveloppe est aussi laide que le fond est pourri, et ce n’est pas peu dire.

Sources: Aleteia, Twitter

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici