Sauvé par un tribunal laxiste, le terroriste islamiste de Boston sera-t-il finalement exécuté?

Djokhar Tsarnaïev, le djihadiste tchétchène auteur de l'attentat de Boston en 2013/DR
Djokhar Tsarnaïev, le djihadiste tchétchène auteur de l'attentat de Boston en 2013/DR

Le département américain de la Justice a demandé mardi à la Cour suprême des États-Unis de rétablir la condamnation à mort de Djokhar Tsarnaïev, l’islamiste qui a commis l’attentat à la bombe contre le marathon de Boston, en avril 2013, en tuant trois personnes et en blessant plus de 260.

Dans sa requête, le département de la Justice affirme qu’une cour d’appel a eu tort d’annuler la peine de mort prononcée dans le cadre “de l’une des affaires terroristes les plus importantes de l’histoire de notre pays“.

Djokhar Tsarnaïev a été condamné à mort en 2015 pour son rôle dans l’attentat, mais il a fait appel de la décision l’année dernière, affirmant qu’il ne pouvait pas y avoir des jurés impartiaux à Boston, où son procès a eu lieu.

Une cour d’appel fédérale a annulé en juillet sa condamnation en estimant que le processus de sélection des jurés pour le procès n’avait pas été réglementaire et que l’un des jurés a traité le terroriste d’ordure.

La décision a révolté de nombreux Américains, dont le président Trump. “Rarement quelqu’un a autant mérité la peine de mort que le poseur de bombe de Boston, Djokhar Tsarnaïev”, a-t-il alors  tweeté. La cour a reconnu que c’était “l’une des pires attaques terroristes nationales depuis les atrocités du 11 septembre.

Pourtant, la cour d’appel a rejeté la condamnation à mort. Tant de vies perdues et ruinées. Le gouvernement fédéral doit à nouveau demander la peine de mort pour refaire ce chapitre du procès initial“, a ajouté Trumo. “Notre pays ne peut pas laisser la décision d’appel en suspens. De plus, il est ridicule que ce processus prenne autant de temps!

Djokhar Tsarnaïev, âgé 27 ans, et son frère aîné Tamerlan ont tué trois personnes et en ont blessé des centaines d’autres lorsqu’ils ont fait exploser des bombes artisanales remplies d’éclats le long du célèbre parcours du marathon le 15 avril 2013. Tamerlan est mort plus tard dans une fusillade avec les flics.

Désormais l’affaire est entre les mains de la Cour suprême.

Source: Reuters/ AP/ Twitter

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici