Libéré sur vice de procédure alors qu’il a avoué le meurtre, le tortionnaire à la perceuse finalement arrêté

Image d'illustration / Photo: DR
Image d'illustration / Photo: DR

L’homme qui avait avoué avoir torturé à mort un asiatique dans un appartement du XIXe arrondissement de Paris le 22 septembre a été mis en examen et écroué, rapporte l’AFP ce lundi de source judiciaire.

La victime, née en Chine, avait été retrouvée baignant dans son sang après avoir été torturé par plusieurs outils, dont une perceuse. C’est un voisin qui avait donné l’alerte après avoir entendu des cris en provenance de l’appartement et découvert des traces de sang dans le couloir.

Le propriétaire de l’appartement, lui aussi né en Chine, avait été placé en garde à vue deux jours plus tard. Le Parisien a affirmé que le suspect avait plaidé s’être défendu, et que la victime voulait s’en prendre à lui car il le soupçonnait d’entretenir une liaison avec sa compagne.

Mais alors qu’il avait avoué les coups mortels, il avait été relâché sur vice de procédure, le juge d’instruction n’ayant pu le voir à temps pour le mettre en examen. Un mandat d’arrêt avait alors été lancé à son encontre.

Il a finalement été arrêté le 2 octobre et mis en examen le jour-même pour “meurtre précédé, accompagné ou suivi d’un autre crime” et “actes de torture et barbarie”, selon la source judiciaire. Il a été placé en détention provisoire.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici