Après Marseille, les restaurateurs parisiens contre la dictature pseudo-sanitaire de Macron

Emmanuel Macron / Photo: DR
Emmanuel Macron / Photo: DR

Ce dimanche, des dizaines de restaurateurs, patrons de bars et de discothèques et professionnels de l’hôtellerie-restauration ont protesté devant l’hôtel des Invalides à Paris contre les mesures liberticides absurdes du gouvernement frappant leurs établissements à Paris.

“Je suis venu pour montrer ma colère, on ne doit pas être une variable d’ajustement”, a déclaré Alain Fontaine, patron du restaurant parisien Le Mesturet, venu en famille alerter sur la “survie” du secteur. “Il y avait le temps de se préparer depuis 6 mois (…). Comment on va faire si on ne trouve pas de vaccin? C’est sans fin”, a-t-il ajouté.

Le gouvernement a aggravé jeudi les mesures liberticides prises  sous le prétexte de lutter contre l’épidémie dans onze grandes villes françaises dont Paris, où les bars doivent fermer à 22h à compter de lundi.

“On ne comprend pas comment la population est plus en sécurité entassée dans le métro que dans nos établissements, ni comment le virus à 21h59 est inoffensif, et va tuer tout le monde à 22h01”, a dénoncé Stéphane Manigold, l’un des porte-parole du collectif “Restons ouverts”.

“On a fait de gros investissements pour assurer la sécurité dans nos établissements, et on nous dit qu’on va quand même nous fermer. C’est comme si on avait jeté de l’argent par les fenêtres”, s’est-il insurgé.

Dans les villes d’Aix-en-Provence et de Marseille, la fermeture des bars et restaurants sera totale dès ce dimanche minuit, selon un arrêté préfectoral publié dimanche. Des centaines de manifestants s’étaient rassemblés vendredi devant le tribunal de commerce de Marseille pour protester contre cette mesure.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici