Qui est Ali H., ce Pakistanais de 18 ans qui a commis un attentat islamiste ce matin à Paris?

Zaheer Hassan Mehmood/ Photo: Twitter
Zaheer Hassan Mehmood/ Photo: Twitter

On en sait désormais un peu plus sur l’auteur de l’agression à l’arme blanche qui a eu lieu, vendredi matin, devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, boulevard Richard-Lenoir, dans le XIe arrondissement parisien. Selon le ministre de l’Intérieur; Gérald Darmanin, il s’agit bien d’un attentat islamiste.

Les faits ont eu lieu vendredi 25 septembre, vers 11h40, devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, tristement célèbres pour l’attentat perpétré par les frères Kouachi en 2015. L’agresseur s’en est pris à des passants à l’aide d’une feuille de boucher, selon les autorités. Il a blessé grièvement deux personnes, un homme et une femme.

Alors que certains médias prétendaient qu’il s’agissait d’un acte de droit commun, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a déclaré sur le plateau de France 2 que “manifestement c’est un acte de terrorisme islamiste. C’est une nouvelle attaque sanglante contre notre pays.”

Deux individus ont été interpellés à proximité des lieux et placés en garde à vue. Le principal suspect, identifié à cause de taches sur ses vêtements, a été interpellé place de la Bastille, une heure après l’agression.

Il s’agit d’un Pakistanais prénommé Ali. H. et âgé de 18 ans, arrivé en France il y a trois ans en tant que MENA (mineur étranger non accompagné), selon les dires de Gérald Darmanin. Il a reconnu les faits et a été placé en garde à vue au commissariat du XIe arrondissement.

On ne lui connaît pas de liens avec la mouvance islamiste ni djihadiste, mais il possède un casier judiciaire, notamment pour des faits de délinquance et pour un port d’arme prohibé.

Le second suspect, arrêté dans une station de métro à proximité des lieux du crime, est un Algérien de 33 ans.

Par ailleurs, cinq autres hommes, nés entre 1983 et 1996, ont été placés en garde à vue. D’après une source policière, ces cinq hommes ont été interpellés à Pantin, en Seine-Saint-Denis, lors d’une perquisition à l’un des domiciles supposés du principal suspect de cette attaque.

Cinq nouvelles personnes nés entre 1983 et 1996 ont été placées en garde à vue suite à la perquisition du domicile d’Ali H. à Pantin, en Seine-Saint-Denis. Il s’agit de ses colocataires.

L’enquête pour tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle a été ouverte par le parquet national antiterroriste (PNAT).

Par ailleurs, suite à la diffusion d’images relatives à l’enquête après l’attaque et notamment à la diffusion des photos du principal suspect, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour “violation du secret de l’enquête”. Elle a été confiée à l’Inspection générale de la Police nationale, ce qui veut dire que c’est un policier qui est visé.

URGENT! À Paris, l’agresseur à l’arme blanche a été interpellé: un Pakistanais de 18 ans

4 Commentaires

  1. Il devait avoir 18 ans en 2010, comme d’ailleurs beaucoup de ces “mineurs non accompagnés” . Le truc fonctionne tellement bien, pourquoi s’en passer.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici