Macron osera-t-il dire en face ses quatre vérités à Erdogan ou s’écrasera-t-il comme une carpette?

Emmanuel Macron et Erdogan/DR
Emmanuel Macron et Erdogan/DR

Devant les menaces que font peser la Turquie sur l’Europe, Emmanuel Macron est en ce moment même au téléphone avec Erdogan afin de “réaffirmer les positions de la France et de l’Europe”, confie l’entourage du président français. Seulement qu’en sortira-t-il? Erdogan sera-t-il réceptif au dialogue? Rien n’est moins sûr.

Car le dictateur islamiste mène la danse depuis le début en guidant l’impérialisme turc jusqu’à ses objectifs hostiles, menaçant qu’il ne reculera pas devant “les sanctions et les menaces”, alors comment un coup de fil de Macron pourrait-il véritablement changer la donne?

Jusqu’à présent, le comportement hostile de la Turquie n’a fait l’objet que de condamnations diplomatiques stériles, malgré la gravité de ses actions: pillage d’hydrocarbures de la Grèce et de Chypre, occupation illégale du tiers de Chypre, menace d’invasion militaire d’îles grecques, menace d’attaquer une frégate française.

Erdogan enrage depuis que la France a renforcé sa présence miliaire en soutien à la Grèce et après des exercices militaires conjoints, et l’annonce de livraisons d’avions de chasse Rafale pour renforcer l’armée grecque.

C’est suite à cette volonté affirmée de se défendre que le dictateur turc a finalement convenu de s’asseoir à la table des négociations, pour, espère-t-il, tenter d’avoir intimidé suffisamment ses voisins pour qu’ils acceptent de lui des gisements gaziers par peur de son armée.

Il apparaît peu probable dans la mesure où sa stratégie agressive a toujours payé devant la faiblesse des dirigeants européens, qu’Erdogan renonce à continuer. À moins que Macron soit ferme. Mais étant donné le laxisme dont il fait preuve avec la criminalité en France, il est à craindre que notre Président bluffe et ne veuille pas se battre.

Si c’est le cas, Macron aura une nouvelle fois de plus humilié la France en abandonnant les Grecs et les Chypriotes à un triste sort, en baissant sa culotte devant le voyou Erdogan. Une trahison qu’il faudra ajouter à son sinistre palmarès. Il faut prier pour que le courage lui vienne. Qui sait? Les miracles parfois se produisent.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici