Résistance! Des musulmans veulent des repas “sans viande” à l’école, le maire refuse

Photo: Wikipedia

L’affaire se passe à Poulainville, dans la Somme. Un groupe de parents d’élèves, prénommés Hafida, Djamel et… Jihad, ont lancé une pétition pour revendiquer des repas “sans viande” à la cantine de l’école communale. Mais le maire de la ville leur tient tête.

Nous ne sommes pas ici dans des considérations communautaires ou de laïcité, mais dans une logique d’équilibre alimentaire et de partage des valeurs du vivre-ensemble“, prétend Djamel Mousli, l’un des initiateurs de cette pétition.

Mais Claude Vitry, le maire de la petite ville de la Somme, a tenu bon: depuis la rentrée, le prestataire en charge de la cantine scolaire n’assure plus la livraison de repas sans viande aux enfants comme c’était le cas auparavant.

Comment une décision aussi importante pour nous et pour nos enfants, qui risque de les perturber dans la mesure où en faisant ça, on les pousse à se sentir différents des autres, peut être prise de façon aussi unilatérale?”, se lamente Jihad Irhzo, un autre signataire

Lorsque des lasagnes ou du hachis sont proposés aux enfants, tous ceux qui ne mangent pas de viande sont pénalisés”, continue-t-il, dissimulant bien mal son adhésion à l’aversion obsessionnelle des islamistes contre la consommation de viande de porc.

Nous n’allons pas glisser sur un système qui n’est pas le nôtre et augmenter le coût de la cantine pour une minorité de familles. On est dans une cantine, pas dans un restaurant où chacun choisirait ses plats à la carte, au gré de ses envies”, leur rétorque Claude Vitry.

Cela pose problème aux enfants qui ne mangent pas de viande et que l’on retrouve en train de piquer dans les assiettes des autres, ne comprenant pas pourquoi les autres peuvent en manger et pas eux“, poursuit-il.

Et sa conclusion risque de mettre en rage bien des islamistes, puisqu’il confie que certains des enfants concernés “disent même qu’ils aiment bien le jambon, mais ça, on n’a pas le droit de le dire…”.

Il faut saluer le courage et la finesse de ce maire face aux pressions sournoises des entristes de l’islam: quel contraste avec la lâcheté et la soumission dont font preuve tant d’autres élus!

Source: Le Parisien

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici