Pour le procureur général des États-Unis, le confinement est la plus grande atteinte aux libertés depuis l’esclavage

William Barr / Photo: Wikimedia Commons
William Barr / Photo: Wikimedia Commons

Le procureur général des États-Unis, William Barr ,a déclaré mercredi que le confinement à l’échelle nationale constituait “la plus grande atteinte aux libertés individuelles” dans l’histoire des États-Unis, en dehors de l’esclavage. “On traite les citoyens libres comme des bébés.”

William Barr aurait fait ces remarques lors d’un discours au Collège Hillsdale pour la célébration du Jour de la Constitution, en réponse à une question sur les “obstacles constitutionnels” que représente l’interdiction des rassemblements religieux pendant la pandémie.

Vous savez, mettre en place un confinement national, des ordres de rester à la maison, c’est comme une assignation à résidence. À part l’esclavage, qui était un autre type de contrainte, c’est la plus grande intrusion dans les libertés individuelles de l’histoire américaine“, a-t-il déclaré.

Alors que des experts de la santé affirment que ces mesures visent à prévenir la propagation du virus mortel, William Barr, un fervent partisan du président Trump, a qualifié de “draconiennes” les ordonnances de “rester chez soi”.

Il a poursuivi en s’en prenant aux gouverneurs qui ont imposé le confinement à domicile.

La plupart des gouverneurs font ce que les bureaucrates font toujours, c’est-à-dire qu’ils défient le bon sens“, a déclaré le procureur général. “Ils traitent les citoyens libres comme des bébés qui ne peuvent pas prendre leurs responsabilités pour eux-mêmes et pour les autres.”

L’épidémie est un fait“, a-t-il admis, mais ce n’est pas parce que la crise sanitaire existe que cela donne un blanc-seing au gouvernement, imposé par les seules considérations d’ordre médicale.

Les médecins peuvent avoir raisons dans l’aspect médical, mais étant donné les terribles conséquences que les décisions de confinement et d’autres mesures sévères font peser sur la nation et le pays, ce sont les représentants du peuple qui devraient peser le pour et le contre au lieu de se laisser imposer des décision au nom de la science.

La personne en blouse blanche n’est pas le ‘grand voyant’ qui peut prendre la bonne décision pour la société“, a-t-il dit. “Un peuple libre prend ses décisions par l’intermédiaire de ses élus“, a-t-il déclaré.

Nous devons donner une chance aux hommes d’affaires“, a-t-il ajouté, “Dites-leur quelles sont les règles concernant les masques, quelle nouvelle règle vous avez eu ce mois-ci. Et ensuite laissez-les essayer d’adapter leur entreprise à cela et vous aurez de l’ingéniosité et les gens auront au moins la liberté d’essayer de gagner leur vie“.

Si un représentant de la droite américaine considère que des mesures prises aux États-Unis sont liberticides, que dirait-il face à la dictature sanitaire macroniste et ses règles grotesques imposées à la population française?

Source: CNN/ YouTube

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici