“On n’en peut plus, tout le temps des fusillades.” Le ras-le-bol des habitants des Izards à Toulouse

Image d'illustration / Photo: DR
Image d'illustration / Photo: DR

“Nous, tout ce qu’on veut, c’est la paix. Que le quartier retrouve son calme, que les parents puissent se promener avec leurs enfants tranquillement, se poser sur un banc, tranquillement”, témoigne une mère de famille, qui habite le quartier des Izards depuis 40 ans.

Des dizaines d’habitants de ce quartier mal famé de Toulouse, ont manifesté vendredi 18 septembre pour dénoncer la violence et l’insécurité que font régner les dealers et les racailles. En 2020, dans les quartiers sensibles du nord de Toulouse, des règlements de comptes sur fond de trafic de drogue ont fait 3 morts et plusieurs blessés.

“On n’en peut plus, tout le temps des fusillades. On est traumatisés. J’ai peur chaque fois que mes enfants sortent de la maison. Après 19h, j’ai peur de sortir”, se plaint Sofia, une femme de 40 ans. Elle estime que seule une présence policière accrue peut dissuader cette “mafia”.

Avant la manifestation, le procureur de Toulouse, Dominique Alzéari, a prétendu que “tous les services de l’État (étaient) mobilisés”.

“Les habitants voient la difficulté, la gravité de la situation et je les comprends. C’est pour cela que nous y consacrons toute notre énergie et nos moyens mais, en même temps, il faut considérer qu’il y a aussi une présence, des interpellations, une véritable stratégie de lutte” même si elle “ne fournit pas toujours des effets immédiats”. Et c’est rien de le dire…

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici