La prochaine pandémie? 3000 malades en Chine après la fuite d’une bactérie d’un labo

Image d'illustration / Photo: Wikimedia Commons
Image d'illustration / Photo: Wikimedia Commons

Selon les autorités chinoises, plus de 3000 personnes sont tombées malades dans le nord-ouest du pays après la fuite d’une bactérie depuis une usine biopharmaceutique produisant des vaccins pour animaux, l’année dernière.

Elles sont atteintes par la brucellose, une affection transmise par le bétail ou des produits animaux, qui peut provoquer des fièvres, des douleurs articulaires et des maux de tête.

Un laboratoire public implanté dans la ville a utilisé un désinfectant périmé lors de la production de vaccins anti-brucellose destinés aux animaux, pendant l’été 2019. La stérilisation était donc incomplète et la bactérie était présente dans les rejets de gaz de l’entreprise.

Ce gaz contaminé s’était alors propagé par voie aérienne et avait fini par atteindre un Institut de recherche vétérinaire voisin, où il avait déjà infecté environ 200 personnes en fin d’année.

D’après les autorités chargées de la santé à Lanzhou, capitale de la province du Gansu, pas moins de 3245 personnes ont été testées positives à cette bactérie à la suite de tests réalisés depuis la fuite.

Ces autorités ont précisé qu’aucun cas de transmission interhumaine n’a été constaté… ce qui nous rappelle fâcheusement les multiples dénégations proférées par Pékin au début de l’épidémie de Covid-19, avant qu’elle ne se répande dans le monde entier.

Source: Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici