La CGT vend ses campings du comité d’entreprise d’EDF, trop mal gérés… par la CGT

Photo/L'Express/DR
Photo/L'Express/DR

Une vingtaine de campings gérés par la CIAT, structure liée à la Caisse Centrale d’Activités Sociales (CCAS) du personnel des industries électriques et gazières (autrement dit, le CE d’EDF) devraient être vendus dans quelques jours. En cause, une gestion catastrophique…

Le conseil d’administration de la CCAS a pris cette décision jeudi dernier. De justesse: sur dix-huit administrateurs, neuf ont voté pour, tous de la CGT, tandis que les neuf autres, issus de FO, de la CFDT ou de la CFE-CGC, ont voté contre.

Mais le président, cégétiste, ayant une voix prépondérante, la mise en vente a été actée. La CCAS a donné son feu vert à la cession partielle de la CIAT à l’entreprise familiale MS Vacances, pour 24 millions d’euros payable sur trois ans, avec reprise d’une dette bancaire de 19,6 millions.

La date prévisionnelle de réalisation de la cession est fixée au 30 septembre 2020, avec une date butoir fixée au 30 novembre 2020. L’opération porte sur 22 campings sur les “34 campings historiques exploités à ce jour“.

Créée en 1976 par André Trigano, fils du roi du matériel de camping et frère du fondateur du Club Med, la CIAT avait été rachetée en 2009 par la CCAS pour un montant de 84 millions, avec l’intention de faire du CE d’EDF un leader du “tourisme social“.

Son chiffre d’affaires s’élevait l’an dernier à 61,2 millions pour un résultat net déficitaire: -6,6 millions d’euros. Idem pour les exercices précédents: 61,6 millions de chiffres d’affaires pour 12,7 millions de perte, ou encore 60,1 millions de chiffres d’affaires pour 9,1 millions de déficit.

La CCAS a pourtant perçu en 2019 une dotation de 304,3 millions d’euros des entreprises du secteur de l’énergie… mais, comme d’habitude quand c’est la CGT qui gère, l’argent disparaît et les dettes s’accumulent.

Source: Le Point

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici