Un ancien conseiller de Macron à l’Élysée condamné pour avoir frappé sa femme

Jérôme Peyrat, ancien conseiller du président Macron/DR
Jérôme Peyrat, ancien conseiller du président Macron/DR

L’ancien conseiller du président Macron, Jérôme Peyrat, a été condamné ce vendredi à Angoulême à une amende de 3 000€ avec sursis pour des violences sur son ex-compagne. 

Lors de l’audience du 4 septembre, le parquet avait demandé au tribunal correctionnel une peine de 3 000€ d’amende contre l’ex-directeur général de l’UMP et actuel maire LR de La Roque-Gageac (Dordogne), qui comparaissait pour violence suivie d’ITT supérieure à huit jours par une personne ayant été conjoint ou concubin.

L’ouverture d’une enquête, en janvier, avait conduit Jérôme Peyrat, 57 ans, à démissionner de son poste de conseiller présidentiel, où il était notamment en charge des relations avec les élus locaux.

Son ex-compagne l’accusait de l’avoir frappée au visage et tenté de l’étrangler le 30 décembre 2019 dans le huis clos d’une voiture. Lui se défendait en disant avoir voulu la “maîtriser” après qu’elle eut jeté par la fenêtre des vêtements, ses lunettes et tenté d’arracher la clef de contact, au risque de provoquer un accident.

La victime, à laquelle Jérôme Peyrat devra verser 3 000€ de dommages et intérêts, fait l’objet d’une procédure distincte pour outrage et appels malveillants à l’encontre de son ex-compagnon.

“Je risquais jusqu’à 5 ans de prison, certes avec sursis, et 75 000 d’amende, et finalement le juge a décidé d’assortir du sursis la peine, presque symbolique, requise. Cela vient reconnaître que je ne suis pas un homme violent, chroniquement alcoolique, armé, tout ce dont j’ai pu être accusé dans cette affaire…”, a jugé le condamné sur France Bleu Périgord.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici