Ce week-end, la Fête de l’Huma invite… les Vulves Assassines!

Photo/Internet DR
Photo/Internet DR

Chaque année, la Fête de l’Humanité est le grand rendez-vous de tout ce que la gauche produit de plus laid, de plus bête, de plus agressif, de plus mensonger et de plus toxique. Un sommet de vulgarité empoisonnée.

Alors, chez FL24, quand nous avons appris que la Fête de l’Humanité propose, cette année, un concert des Vulves Assassines, nous avons eu envie d’en savoir plus.

Les Vulves Assassines est un groupe de rock féminin et féministe, ultra-gauchiste, qui se présente comme une formation de “punk rap de l’espace”. Elles expriment ainsi leur vision du monde: “Les Vulves assassines, ça hurle, ça rappe, ça pue et ça laisse Booba sur le bord de la route comme un enfant de chœur paumé. Les Vulves assassines, c’est aussi l’espoir d’un monde meilleur, plus juste, un monde où Pierre Gattaz élèverait tranquillement des chèvres dans le Larzac au lieu de nous pourrir la vie.”

Elles sont sorties de l’anonymat grâce à leur premier single, “J’aime la bite mais pas la tienne”.

Puis, elles sont devenues dles musiciennes de Nuit Debout, le grand foutoir des ados fans de Che Guevara, mouvement heureusement enterré depuis. On les a ensuite vues dans la ZAD de Notre-Dame des Landes, jouer leurs comptines apocalyptiques pour les rastas blancs les plus sales de la galaxie.

Les Vulves Assassines sont un genre de Femen en moins regardable et en plus bruyant. Avec les Femen, elles partagent la passion pour les sports de combat. Elles en ont fait un hymne à la musculation, Godzilla 3 000, ce qui nous vaut ces paroles d’anthologie…

“J’m’en torche le culturiste quand j’suis aux vécés”

“Apprête toi à souffrir fort, trou d’fion”

“Suce mes biceps
C’est pas d’la vulve à l’ananas
J’me suis greffée une valve à l’anus
Mon pote, si tu la pompes, j’gonfle encore plus
Le corps dilaté tel une varice, mon vice
C’est que quand j’me développe, tu te couches
Je mouille une mer en métal liquide”

“J’soulève des poids avec mes poils de cul”

Voilà où mène la culture de gauche, subventionnée, désespérée et désespérante, ennemie jurée de la civilisation, toujours alliée aux pires idées totalitaires, et incapable de produire de la beauté. C’est ce week-end à la Fête de l’Humanité, le lieu où il ne faut surtout pas mettre les pieds, mais que vos impôts financent quand même.

Sources: Facebook, Youtube, site officiel des Vulves Assassines

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici