Au Japon, dès son premier jour, le site du ministre pour dénoncer les excès de bureaucratie déjà saturé

Le cauchemar bureaucratique du film Brazil/Capture d'écran
Le cauchemar bureaucratique du film Brazil/Capture d'écran

Il aura suffit d’un jour à peine après son lancement, pour que la plateforme en ligne créée par un ministre au Japon, permettant à chacun de signaler toute entrave bureaucratique inutile, a dû être suspendue devant son succès explosif. Le site internet a croulé sous les très nombreuses plaintes des Japonais.

Taro Kono, devenu mercredi 16 septembre ministre de la Réforme administrative, une priorité du nouveau Premier ministre japonais Yoshihide Suga, avait été d’annoncer jeudi le lancement de cette plateforme.

“Veuillez nous envoyer des informations sur des réglementations inutiles, qui entravent votre travail”, avait-il tweeté. Mais M. Kono a suspendu l’opération dès vendredi. “J’ai reçu beaucoup plus de courriels que ce à quoi je m’attendais”, a-t-il expliqué. “Je suspends la réception des nouveaux courriels afin d’examiner ceux que j’ai déjà reçus”.

La paperasse et les démarches administratives sont un fléau de l’étatisme dans tous les pays du monde, et particulièrement au Japon, dont l’administration publique accuse par ailleurs un retard patent dans les technologies numériques par rapport à d’autres pays industrialisés.

Avant M. Suga, son prédécesseur, Shinzo Abe, avait lui aussi promis de s’attaquer au vaste chantier de la simplification administrative. La bureaucratie est le véritable cancer qui entrave toutes les activités de façon inutile, sa destruction est impérative pour tous… sauf pour les parasites qui en vivent.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici