Toujours plus mégalo: Hidalgo veut être présidente de la République

Anne Hidalgo / Photo: Flickr
Anne Hidalgo / Photo: Flickr

Quand on ouvre le dernier numéro du Point, on a un choc: on apprend qu’Anne Hidalgo veut être présidente de la République. Et pire encore: on découvre que certains observateurs croient que c’est possible.

Qu’Anne la Foldingo veuille diriger la France, et pourquoi pas le monde ou l’Univers entier, ce n’est pas vraiment surprenant: on sait que sa mégalomanie est sans limites. Mais que des experts de la politique croient en ses chances de remporter la prochaine élection présidentielle, voilà qui laisse rêveur…

Le Point consacre un dossier de huit pages à cette folie: Anne Hidalgo se considère, et est considérée par d’autres, comme la prochaine locataire de l’Élysée. Un exemple? Carole Delga, présidente PS de la région occitane, déclare: “Pour la gauche écologiste, elle est la bonne candidate.” Et elle n’est pas la seule à le croire.

Pourquoi Anne la Pharaonne pense-t-elle pouloir gagner? Parce que, comme vous l’explique FL24 depuis quelques jours, Macron effectue un virage à droite toute, pour couper l’herbe sous les pieds du RN. Donc, mécaniquement, il y a désormais une place à prendre: le rôle de candidat de la gauche bobo et écolo. Et la star de ce créneau, en ce moment, c’est Hidalgo, auréolée de gloire depuis sa réélection haut la main à la Mairie de Paris. Cet espace “peut aller au-delà de 20%”, estime un haut fonctionnaire de la Mairie. Un peu plus de 20%, c’es assez pour aller au second tour… et battre Marine Le Pen?

Un ministre de Castex estime carrément: “À gauche, c’est la plus dangereuse.” Un de ses proches déclare avec gourmandise: “Si les circonstances sont réunies, elle ira pour gagner. On ne va pas se raconter d’histoires: elle est sur le top départ des candidats possibles.”

L’ex-chiraquien Hugues Renson, aujourd’hui pilier de LREM, confirme: “Elle a, à l’évidence, toutes les qualités d’un homme d’État.” Et même Sarkozy l’adore! Le Point révèle qu’entre elle et lui, lors de leur première rencontre, “ça a été le coup de foudre.” Il a même déclaré: “Je pourrais voter pour Anne Hidalgo. Je ne ferai rien contre elle.”

On croit rêver. Cette femme complètement délirante, tellement haïe, y compris à Paris, pourrait donc, dans deux ans, hériter du bouton nucléaire? La chose semble impossible. Le Point révèle que 63% des Français considèrent que voter pour Hidalgo est “tout à fait exclu”. Mais, grâce aux abstentions, Macron est allé au second tour avec seulement 24% des voix. La porte de l’absurde n’est donc pas totalement fermée.

Source: Le Point

 

2 Commentaires

  1. Si les parisiens sont suffisamment c.. pour la réélire à chaque fois, le reste des français est bien capable de l’envoyer à l’Elysée !!! Cela m’étonnerais à peine.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici