Statistiques: au Tyrol du Sud, 10% des étrangers commettent 50% des crimes

Un institut d’analyses italien situé bien à gauche a financé pendant deux ans 30 chercheurs pour rédiger un rapport enthousiaste sur le thème de la migration. Or, il s’avère à la lecture de ce rapport que les étrangers résidant dans le Tyrol du Sud, en Italie, commettent 50% des crimes dans cette région, alors qu’ils représentent 10% de la population.

Eurac Research est un institut de recherche privé situé à Bolzano. Pendant deux ans, trente chercheurs ont travaillé à un document sur le sujet de la migration, grâce à un généreux financement public.

Ce “rapport”, rempli de vœux pieux multiculturels et de pensifs coupés du réel, ne présente l’immigration que sous un jour positif, tout en dissimulant autant que possible les problèmes liés à l’immigration.

Selon les chiffres officiels de l’Institut des statistiques du Tyrol du Sud, en 2017, plus de 50% des suspects impliqués dans la criminalité et la délinquance de cette région étaient des ressortissants étrangers, même s’ils représentent un peu moins de 10% de la population totale.

Selon le président du Parti de la liberté du Tyrol du Sud, Andreas Leiter Reber, “le changement démographique qui va de pair avec une migration débridée déclenche un sentiment d’aliénation rampante chez une grande partie de la population“.

Le grand nombre de migrants incontrôlés, en particulier ceux qui viennent de pays de culture musulmane et culturellement éloignés, combiné à l’absence de pression pour s’intégrer, a conduit au développement de sociétés parallèles et de contre-sociétés dans notre pays également“, souligne-t-il.

Dans de nombreux cas, ils ne connaissent pas les deux langues nationales (au Tyrol du Sud on parle italien et allemand, NLDR) ni les valeurs et obligations traditionnelles vécues dans notre espace culturel. Trop souvent, les règles et les lois ne sont pas respectées.”

Le Tyrol du Sud n’a pas besoin de conseils de gauchistes financés par nos impôts, qui revient en fait à dire : ‘Continuez comme ça’” en matière d’immigration, a conclu Andreas Leiter Reber.

Source: Wochenblick

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici