La fondatrice de Black Lives Matter bosse avec un groupe pro-chinois du Parti communiste

Une “marxiste de formation”, fondatrice de Black Lives Matter, s’est associée à une organisation du Parti communiste chinois. Selon son site web, Alicia Garza est désormais à l’origine du groupe de défense d’intérêts Black Futures Lab, qui est soutenu par l’Association progressiste chinoise.

Le groupe affirme qu’il “recueille des informations sur la manière dont les politiques affectent les communautés noires” afin d’éduquer et d’interpeller les députés et sénateurs américains.

Sur une page sollicitant des dons, le groupe est décrit comme un “projet financé par l’Association progressiste chinoise“.

La co-fondatrice de Black Lives Matter, Patrisse Cullors, s’est un jour décrite, ainsi que Garza, comme des “marxistes de formation”.

Nous sommes super-versées sur, en quelque sorte, des théories idéologiques. Et je pense que ce que nous avons vraiment essayé de faire, c’est de construire un mouvement qui pourrait être utilisé par beaucoup, beaucoup de Noirs“, a déclaré Patrisse Cullors dans une interview.

L’Association progressiste chinoise se décrit comme travaillant à “construire un pouvoir collectif avec d’autres communautés opprimées pour exiger de meilleures conditions de vie et de travail et la justice pour tous les peuples“.

Mais le groupe a des liens avec la République populaire de Chine, pays super-raciste, avec un passif considérable de mauvais traitements sur des personnes noires.

Récemment, des rapports ont fait état de xénophobie à l’égard des Africains vivant à Guangzhou qui ont été soumis, pendant la pandémie, à des tests aléatoires de dépistage de coronavirus ou mis en quarantaine pendant 14 jours à leur domicile, sans même aucun symptôme ni contact avec des patients connus.

Le Département d’État américain a publié un avis en mai, notant que les forces de l’ordre en Chine avaient ordonné aux bars et restaurants de ne pas servir les personnes qui semblent être d’origine africaine.

Le consulat général des États-Unis conseille aux Afro-Américains ou à ceux qui pensent que les autorités chinoises peuvent les soupçonner d’avoir des contacts avec des ressortissants de pays africains d’éviter la région métropolitaine de Guangzhou jusqu’à nouvel ordre“, indique l’avis.

L’Association progressiste chinoise a cependant organisé des événements avec le gouvernement chinois et le soutient.

Le groupe, loué à plusieurs reprises par les médias, a soutenu le hissage du drapeau chinois au-dessus de l’hôtel de ville de Boston l’année dernière pour célébrer l’anniversaire de la prise de pouvoir du Parti communiste sur la Chine.

Source: Fox News

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici