Hagrid prend la défense de J. K. Rowling contre la police de la pensée LGBT

Robbie Coltrane, qui a joué le rôle du géant Hagrid dans la saga Harry Potter, a voulu défendre J. K. Rowling contre l’assaut du lobby LGBT qui est en train de s’acharner sur elle pour avoir dit que les femmes ne sont pas des hommes.

L’acteur a déclaré sur Radio Times que les personnes qui s’indignent des commentaires prétendument controversés de la romancière sur la communauté transgenre passent leur temps à “traîner dans le coin en attendant d’être offensées“.

J.K. Rowling a été accusée de “transphobie” en juin dernier après avoir contesté dans un article l’expression “les personnes qui ont leurs règles“. Elle a affirmé que les “personnes avec des règles” s’appellent “femmes”. “Si le sexe n’est pas réel, la réalité vécue par les femmes dans le monde est effacée“, a-t-elle affirmé.

Robbie Coltrane a doublé sa défense de Rowling en disant: “Je ne pense pas que ce qu’elle a dit était vraiment offensant. Je ne sais pas pourquoi, mais il y a toute une génération sur Twitter qui traîne dans le coin en attendant d’être offensée.” Avant d’ajouter avec humour: “Ils n’auraient pas gagné la guerre, n’est-ce pas?

Il a dit qu’il ne voulait pas faire de commentaires supplémentaires “à cause de tous les courriers haineux et toute cette merde, dont je n’ai pas besoin à cette époque de ma vie“. Une manière de dire qu’il ne voulait pas se retrouver assailli par des jeunes gauchistes et féministes qui savent pourrir l’existence de celui avec qui ils se trouvent en désaccord.

Les commentaires de Robbie Coltrane font la une des journaux le jour où Rowling sort son roman policier intitulé Troubled Blood, sur un tueur en série masculin qui s’habille en femme tout en se livrant à des meurtres sanglants.

Lundi, des “guerriers” gauchiste ont utilisé les réseaux sociaux pour déclarer Rowling “morte” et en faisant remonter le hashtag #RIPJKRowling au sommet des tendances de Twitter.

Il n’est pas étonnant que Robbie Coltrane, déjà suffisamment courageux de s’exprimer sur le sujet, n’ait pas souhaité devenir la cible de ce terrorisme orwellien.

Source: The Independent

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici