Castration pour les violeurs, peine de mort pour les pédophiles: ce pays ne fait pas dans la dentelle

Image d'illustration / Photo: Pickpik
Image d'illustration / Photo: Pickpik

Les hommes reconnus coupables de viol dans un État du Nigéria seront désormais confrontés à la castration tandis que les violeurs d’enfants pourront être exécutés, en vertu d’une nouvelle législation drastique adoptée cette semaine.

Dans l’État de Kaduna, les violeurs peuvent être soumis à une castration chirurgicale, tandis qu’une femme condamnée pour viol d’enfant risque l’ablation de ses trompes de Fallope.

Les hommes peuvent désormais être condamnés à la peine de mort pour le viol d’une personne de moins de 14 ans et à la prison à vie pour le viol d’un adulte.

Ces peines drastiques sont nécessaires pour aider à protéger davantage les enfants d’un crime grave“, a déclaré le gouverneur, Nasir Ahmad el-Rufai, qui a signé la loi mercredi après son vote au Parlement.

Auparavant, les lois de la province sur le viol prévoyaient une peine maximale de 21 ans de prison pour le viol d’un adulte, et la perpétuité pour le viol d’un enfant.

Ces nouvelles peines drastiques visent à réduire la violence sexuelle, qui a connu un pic dramatique dans le pays africain pendant la période de confinement de la pandémie.

Près de 800 cas de violence sexuelle ont été signalés entre janvier et mai au Nigeria, une augmentation considérable, ce qui a incité les groupes de défense des droits des femmes à réclamer des sanctions plus sévères.

Source: AP

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici