Une véritable guérilla urbaine entre bandes dans le Val-d’Oise: deux “jeunes” grièvement blessés

Image d'illustration / Photo: Pxhere
Image d'illustration / Photo: Pxhere

Deux violentes rixes entre bandes issues de quartiers à forte population immigrée se sont déroulées, lundi dernier, sur les communes voisines de Sannois et Franconville, dans le Val-d’Oise. Les “jeunes” s’y sont affrontés à coups de barres de fer et de battes de base-ball et des tirs de fusil de chasse ont été entendus. Un “jeune” de 17 ans a été hospitalisé entre la vie et la mort pour un enfoncement de la boite crânienne tandis qu’un autre a été blessé d’une décharge de plombs dans le dos!

Lundi 14 septembre, vers 22h00, les forces de l’ordre sont appelées par des riverains pour des coups de feu et une rixe impliquant une trentaine de “jeunes” et se déroulant dans le quartier des Loges, à Sannois, dans le Val-d’Oise.

En effet, une véritable bataille rangée, à coups de barres de fer et de battes de base-ball, oppose là des “jeunes” de ce quartier à forte population immigrée à des concurrents du quartier sensible de la Fontaine-Bertin, sur la commune voisine de Franconville.

A l’arrivée des policiers, les belligérants ont déjà pris la fuite et seul un individu, inconscient et au sol, est resté sur les lieux de l’affrontement. Le blessé, âge de 17 ans, est alors transporté en urgence absolue, avec un pronostic vital engagé, à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris (XIIIe). Il souffre notamment d’un enfoncement de la boite crânienne.

De plus, l’hôpital Simone-Veil d’Eaubonne, avisera, dans la soirée, la police que l’établissement vient d’admettre un autre “jeune” de 17 ans, blessé par des plombs de chasse au dos et qui déclare avoir été touché lors de la rixe de Sannois. Les deux victimes habitent le quartier de la Fontaine-Bertin, à Franconville.

Et c’est justement dans ce quartier que vers 22h45, une autre violente rixe, impliquant les même individus, va se produire. Appelés par des témoins, les policiers vont alors rapidement intervenir et vont pouvoir interpeller deux protagonistes tandis que les autres vont prendre la fuite.

Les deux individus, des “jeunes” de 17 ans habitant Sannois, sont alors placés en garde à vue pour y être entendus sur les événements de la soirée. Une enquête, ouverte par le parquet de Pontoise, est en cours. Ce sont les policiers du commissariat d’Ermont qui conduisent les investigations.

Source: La Gazette du Val-d’Oise/ Le Parisien

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici