L’Onu avec la complicité de la Chine aide l’Arabie Saoudite à développer le nucléaire

MBS / Photo: Capture d'écran YouTube
MBS / Photo: Capture d'écran YouTube

L’Agence internationale de l’énergie atomique travaille avec un institut lié à la Chine pour développer de l’uranium pour l’Arabie saoudite, même si les inspecteurs de l’Onu ne sont pas autorisés à entrer dans le royaume.

L’AIEA a publié un document montrant qu’elle aide le Royaume à fabriquer du combustible nucléaire, un élément clé pour l’énergie et les armes nucléaires.

Dans le même temps, les géologues chinois travaillent avec leurs homologues d’Arabie saoudite pour trouver des gisements d’uranium dans le nord-ouest du pays, et des emplacements prometteurs ont été présentés au vice-ministre saoudien des affaires minières à la fin de l’année dernière, selon une déclaration de l’Institut de recherche sur la géologie de l’uranium de Pékin, qui a des accords de coopération avec l’AIEA.

Il est très important que l’agence soit présente et soit engagée avec tout pays qui veut effectuer une activité liée à l’énergie nucléaire“, a déclaré le directeur général de l’AIEA, Rafael Mariano Grossi.

L’Arabie saoudite a déclaré vouloir développer l’uranium à des fins pacifiques, mais le prince héritier, Mohammad bin Salman, a déclaré qu’il développerait des armes nucléaires si son rival régional, l’Iran, le faisait.

L’Agence onusienne a transmis aux Saoudiens le savoir-faire sur la façon de fabriquer du combustible à partir de l’uranium et elle négocie avec les responsables saoudiens pour permettre aux inspecteurs de surveiller la façon dont le combustible est produit et utilisé.

L’Arabie Saoudite, qui est sur le point d’achever la construction de son premier réacteur, est l’un des 31 pays soumis à l’ancienne réglementation de l’AIEA interdisant les inspecteurs.

Source: Bloomberg

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici