Deux fonctionnaires et une auto-école de Seine-Saint-Denis à la tête d’une vaste fraude aux permis

Justice. Image d'illustration Photo: Pixabay
Justice. Image d'illustration Photo: Pixabay

Deux fonctionnaires et leurs sept compices ont été condamnés mercredi à Bobigny à des peines de 12 à 18 mois de prison ferme pour avoir monté en région parisienne un vaste réseau de fraude aux permis de conduire.

Le réseau qui sévissait depuis plusieurs années a été démantelé en novembre 2019 après une année d’enquête menée par les cyber-enquêteurs de la police judiciaire de Paris.

Sur Snapchat, deux des prévenus proposaient “un plan permis sûr via auto-école” garantissant l’obtention du code de la route pour 1500 euros et 4000 euros pour la conduite.

En plus de rabatteurs occasionnels, deux moniteurs d’auto-écoles du Val-de-Marne recrutaient des clients parmi leurs élèves.

Les candidats à la fraude étaient orientés vers une auto-école de Seine-Saint-Denis dont les dirigeants se chargeaient de faire valider par deux inspecteurs du permis de conduire les examens fictifs du code ou de la conduite dans le système informatique du ministère de l’Intérieur.

Les bénéficiaires, estimés à plusieurs centaines, récupéraient ensuite un permis de conduire officiel.

Les neuf organisateurs de la fraude étaient poursuivis pour escroqueries en bande organisée, corruption, trafic d’influence, obtention frauduleuse de documents administratifs, blanchiment et fraude fiscale.

La plupart ont été également condamnés à des amendes et certains ont écopé de peines d’interdiction de gérer et d’exercice professionnel en relation avec l’enseignement de la conduite.

Enfin, la plupart des biens et fonds saisis ont été confisqués à titre de peines complémentaires.

Sourc: AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici