Guerre des bandes dans l’Essonne: un “jeune” de 21 ans poignardé à 15 reprises dans une cité sensible

Image d'illustration/Fotolia
Image d'illustration/Fotolia

Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, un “jeune” de 21 ans, déjà connu de la justice pour des affaires de stupéfiants, a été violemment pris à partie par un groupe d’agresseurs dans un quartier sensible de Draveil, dans l’Essonne. Poignardé à 15 reprises à la tête et au thorax, le “jeune” a été hospitalisé dans un état grave. Un suspect aurait été interpellé.

Dans la nuit du 11 au 12 septembre, un “jeune” de 21 ans, originaire de Yerres, dans l’Essonne, se trouvait à circuler à bord de son véhicule Citroën C2 dans le quartier sensible des Bergeries, sur la commune proche de Draveil.

C’est dans ce quartier à forte population immigrée que le “jeune”, qui a déjà eu maille à partir avec la justice pour deux affaires de trafic de stupéfiants, a été victime de plusieurs tirs de la part d’un groupe d’individus qui l’ont pris en chasse à bord d’une Volkswagen Golf.

La course-poursuite s’est achevée quelques centaines de mètres plus loin, rue Charles-Mory où la Golf a violemment percuté la Citroën, provoquant son immobilisation. Les assaillants ont alors débarqué pour s’en prendre au conducteur de la C2.

Le “jeune” a  été victime d’un véritable acharnement de la part de ses  agresseurs et a reçu pas moins de 15 coups de couteau à la tête et sur le haut du corps alors qu’il était encore à bord de son véhicule. Il aurait, de plus, reçu un tir de pistolet Gomme-Cogne (une arme tirant de puissants projectiles en caoutchouc) en pleine poitrine.

Tandis que les assaillants prenaient la fuite à bord de leur Volkswagen, des riverains ont alertés les secours. La victime, très gravement atteinte, a été prise en charge et hospitalisée en urgence absolue. Malgré le nombre et la gravité de ses blessures, le “jeune” a pu être tiré d’affaire.

Le parquet d’Évry a ouvert une enquête sur cette tentative d’homicide et ce sont les hommes de la brigade criminelle de la police judiciaire de Versailles (Yvelines) qui a été chargée des investigations.

Dans le cadre de celles-ci, un suspect aurait été interpellé et placé en garde à vue. Rien n’a filtré quant à son profil ou à ses éventuels antécédents judiciaires. De sources proches de l’enquête, ce crime résulterait d’un contentieux entre bandes rivales du département.

Source: France Bleu/ Actu Essonne/ Actu 17

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici