Fusillade dans le 93: deux adolescents flingués comme des lapins

Image d'illustration / Photo: Pxhere
Image d'illustration / Photo: Pxhere

Une fusillade a éclaté aux alentours de minuit, hier soir, à Saint-Denis, la ville de la région parisienne préférée des racailles, des mafieux et des élus socialistes.

La police a été alertée par un appel d’urgence pour des coups de feu. Sur place, la brigade anti-criminalité a découvert un adolescent de 16 ans blessé. Il a été transporté à l’hôpital, ses jours ne sont pas en danger. Puis, les policiers ont découvert deux autres corps: l’un de 17 ans, un autre de 25, tous deux décédés par balles.

S’est ensuivi un sérieux coup de filet: douze personnes ont été placées en garde à vue pour meurtre et tentative de meurtre en bande organisée, a indiqué le parquet de Bobigny. L’enquête a été confiée à la brigade criminelle.

Ce matin, de grandes taches de sang étaient encore visibles au pied d’un des immeubles de la cité Soubise, encadrées d’un cordon de sécurité pour faciliter l’enquête et éviter les émeutes.

Le 93, département le plus subventionné de France, forteresse de la gauche, de la criminalité organisée, des trafics et de la racaille, devient un véritable coupe-gorge quand tombe la nuit. Le nombre annuel de violences aux personnes y est supérieur de 20% à la moyenne nationale. Des ados s’y font descendre à balles réelles comme si de rien n’était.

Saint-Denis a toujours été la ville préférée des communistes. Elle est désormais la ville préférée des tueurs. Où le PCF prend le pouvoir, l’herbe ne repousse pas.

Source: CNews

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici