Pour la gauche américaine, l’œnologie française est raciste et sexiste!

L'art de l'œnologie
Photo / Wikimedia Commons

Comme les progressistes ont décodé de détruire entièrement la civilisation occidentale, il fallait bien qu’ils s’attaquent, un jour ou l’autre, à la culture française du vin. C’est désormais chose faite.

Et, afin de détruire notre si belle culture du vin, la gauche américaine prend pour cible son expression la plus noble et la plus sophistiquée: l’œnologie.

Le San Francisco Chronicle annonce en effet sur Twitter au sujet du vocabulaire des œnologues: “Il est inséparable du racisme et du sexisme.”

Mais qu’est-ce qu’ils ont donc contre le langage de l’œnologie, ces utopistes cryptocommunistes, ces professionnels de l’indignation, ces champions olympiques de la pleurnicherie, ces Bisounours du néant?

Tenez-vous bien: ils reprochent aux mots de l’œnologie d’être trop compliqués! Et ce qui est trop compliqué est forcément raciste et sexiste, n’est-ce-pas ? C’est aussi simple (et incroyablement débile) que ça.

L’article du San Francisco Chronicle détaille ce délire. “Des notes de tabac qui couve ou de sous-bois forestier, ou de pomme en sous-bois: cela semble presque absurde de précision. Il paraît maintenant clair que ce langage n’est pas seulement intimidant et opaque, il est aussi inséparable du racisme et du sexisme, excluant les dimensions des saveurs qui ne sont pas familières aux cultures blanches et occidentales, lesquelles dominent le monde du vin fin et renforcent les notions rétrogrades de genre.”

Non, vous ne rêvez pas: ces gens veulent détruire le langage de l’œnologie parce qu’il n’est pas compréhensible par un eskimo, un bantou, un jivaro ou un nord-coréen! Comme si, justement, l’œnologie n’était pas un long apprentissage, même si l’on est Français depuis vingt générations! Comme si un art aussi complexe devait livrer tous ses secrets, d’un coup, au premier inculte venu!

Et pourquoi pas interdire les sciences exactes parce qu’elles sont inaccessibles à ceux qui n’ont pas appris à compter? À vrai dire, on n’en est plus très loin…

Source: Twitter

1 COMMENTAIRE

  1. La gauche ( américaine ou pas ….) révèle chaque jour un peu plus , la débilité profonde de ses pseudos penseurs …
    C’est beaucoup plus que la culture de l’anéantissement, c’est la culture du néant absolu…..ce sont des grands malades !….
    Ça nous fait presque regretter mai 68 , qui n’était, comparativement qu’un grand chahut festif d’étudiants boutonneux !….

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici