Karim Zéribi n’est-il qu’un sale voleur? Pourquoi la justice a-t-elle condamné le chroniqueur d’Hanouna?

Karim Zéribi/DR
Karim Zéribi/DR

Mercredi 9 septembre, l’ancien député européen Europe Écologie Les Verts et ex-conseiller municipal Karim Zéribi a été condamné à deux ans de prison avec sursis, 50 000€ d’amende et une inéligibilité de trois ans par le tribunal correctionnel de Marseille pour abus de confiance et abus de biens sociaux.

“Karim Zéribi a clairement usé de la création et de la manipulation des sociétés APC et APCR pour ses intérêts personnels. Il a détourné des fonds publics qui n’avaient été versés que pour remplir des objectifs destinés à l’accomplissement d’un objectif concret, pour les affecter à des dépenses clairement personnelles et destinées à accompagner ses ambitions politiques, ce qui n’est pas acceptable de la part d’une personne qui se destine à assumer un mandat électif et qui se réclame de la confiance des électeurs”, a prononcé le tribunal.

Quatre autres personnes, dont son fils Rayane, qui étaient jugées à ses côtés, ont écopé de peines de 3 à 6 mois avec sursis. Aussi nuls sur les plateaux-télé qu’au tribunal, les arguments du chroniqueur d’Hanouna n’ont pas trompé le tribunal.

À la sortie de l’audience, le condamné a indiqué qu’il allait aussitôt faire appel. “C’est une farce, une mauvaise farce”, a-t-il explosé. “Dans cette affaire, depuis le début, il était décidé de me condamner”, s’est-il victimisé, fort courroucé par la décision de la justice.

Source: La Provence

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici